1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Énergie : la France peut-elle se passer du charbon ?
2 min de lecture

Énergie : la France peut-elle se passer du charbon ?

ÉCLAIRAGE - Il ne reste plus que trois centrales à charbon en France, deux d'entre elles doivent bientôt fermer. Mais peut-on aisément remplacer le charbon et comment ?

La centrale à charbon de Saint-Avold
La centrale à charbon de Saint-Avold
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Énergie : la France peut-elle se passer du charbon ?
03:03
Virginie Garin - édité par Nicolas Barreiro

En 2017, lorsqu'Emmanuel Macron arrive à l'Élysée, quatre centrales à charbon étaient encore en activité. Le chef de l'État a promis de toutes les fermer avant la fin de son mandat. C'est déjà le cas pour l'une d'entre elles, celle du Havre depuis le 1er avril. Il ne reste plus qu'à la démanteler, ce qui va prendre environ 10 ans.
 
Une autre devrait fermer en juin prochain, celle de Gardanne, et sa cheminée de presque 300 mètres de haut. De toute façon, elle ne produisait plus depuis deux ans à cause d'une grève des salariés. Une troisième centrale devrait arrêter le charbon au printemps prochain, celle de Saint-Avold en Moselle. Gardanne et Saint Avold devraient être reconverties et produire de l'hydrogène à base d'eau et de panneaux solaires, et de l'électricité avec du bois et de la biomasse. Plus de 200 emplois devraient être supprimés.  
 
Une quatrième centrale à charbon va continuer de fonctionner. Celle de Cordemais, en Loire-Atlantique, va avoir un sursis. Elle est la seule façon pour bien approvisionner la Bretagne en électricité. Cela devait être le rôle du réacteur nucléaire de Flamanville, mais son démarrage a pris 11 ans de retard. Donc Cordemais devrait continuer avec du charbon et du bois au moins jusqu'en 2026

Le poids du charbon en France

Le charbon ne représente plus grand-chose en France, seulement 1,18% de l'électricité que nous consommons. Toutefois il sert d'appoint l'hiver, quand il fait froid et que les radiateurs électriques fonctionnent à fond. Il est utile aussi quand la France cumule des problèmes. En septembre dernier, beaucoup de centrales nucléaires étaient en maintenance. Il y avait eu du retard à cause de la crise sanitaire. Et il n'y avait pas de vent, donc les éoliennes ne tournaient pas. C'est le charbon qui a été utilisé
 
Cette énergie reste très polluante. Moins de 2% de la production électrique, mais 30% des émissions de carbone du secteur. En plus, le charbon est importé et de très loin, les deux tiers viennent de Russie, de Colombie et d'Australie. 

Comment s'en passer ?

Il existe plusieurs solutions pour se passer du charbon. La France aura en 2023 une nouvelle centrale à gaz à Landivisiau. Les énergies renouvelables vont se développer et notamment enfin les éoliennes en mer. Les premiers parcs produiront en 2024.

Sinon, la France peut importer son électricité quand elle en manque, pour l'instant, c'est plutôt d'Allemagne, de l'électricité faite avec du charbon. Ce qui va être important, c'est surtout une gestion plus efficace du réseau grâce à l'intelligence artificielle, éviter les pics, faire des économies, ne pas tout faire fonctionner en même temps. Car l'énergie la moins chère et la plus facile à trouver, c'est celle qu'on ne consomme pas.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/