2 min de lecture Élections européennes

Européennes : quel est le nouveau visage du Parlement européen ?

ÉCLAIRAGE - Victoires de formations populistes, poussée des Verts ou participation en hausse : les électeurs européens se sont mobilisés dimanche pour dessiner un Parlement largement renouvelé, qui relègue les partis au pouvoir au second plan.

>
Européennes : quel est le nouveau visage du Parlement européen ? Crédit Image : Parlement européen | Crédit Média : Le 12 45 | Date :
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

À quoi va ressembler le nouvel hémicycle européen ? À l'issue des élections européennes qui se tenaient dimanche dans les 28 pays de l'Union, le Parlement devrait arborer un nouveau visage. Selon les dernières projections du Parlement européen, le Parti populaire européen (PPE, droite) resterait le premier parti européen, avec 179 sièges sur 751, contre 216 actuellement, devant les socialistes et démocrates (150 contre 185).

Les Libéraux (ALDE), arrivés troisièmes, obtiennent 107 sièges. Les écologistes obtiendrait 70 sièges, contre 52 aujourd'hui. Chez les eurosceptiques, le groupe populiste EFDD, où siège le Mouvement Cinq Étoiles italien et que devrait rallier le nouveau parti europhobe de Nigel Farage, passerait de 42 à 56 sièges.

Les forces populistes et eurosceptiques, jusque-là éclatées, marquent des points dans la plupart des pays et pourraient prétendre cette fois à former une véritable coalition dans le nouvel hémicycle. Jordan Bardella, la tête de liste française du RN a d'ailleurs aussitôt appelé à la "constitution d'un groupe puissant" au Parlement européen.

Les Eurosceptiques se renforcent

En France, le Rassemblement national arrive en tête avec 23.31% des voix, relativement stable par rapport à 2014 (24,9%). En Allemagnela coalition d'Angela Merkel au pouvoir reste en tête, mais l'AFD d'extrême droite atteint son objectif avec 10,8% (7,1% en 2014).

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

En Hongrie, le parti souverainiste Fidesz du Hongrois Viktor Orban arriverait largement en tête avec 52.33% des suffrages, devançant de plus de 45 points l'opposition de centre-gauche et d'extrême droite, selon les estimations. En Italie, la Ligue du Nord de Matteo Salvini obtient 33.64% des voix.

Dans les pays du Nord de l'Europe, le parti des Vrais Finlandais progresse mais pas autant que les sondages l'anticipaient. En Suède, le parti des Démocrates de Suède devrait enregistrer une forte hausse, passant de 9,67% en 2014 à 16,8% ce dimanche.

Poussée verte européenne

Les Verts allemands ont quasiment doublé leur score à 20.7% (contre 10,7% en 2014). Une poussée également nette en France où la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays, rassemblant 13.47% des voix contre 8,9% en 2014, devant la droite classique des Républicains (autour de 8%). En Finlande, les Verts sont la formation qui a le plus progressé avec près de 15% des voix.

La mobilisation autour de la Suédoise de 16 ans Greta Thunberg, qui a rassemblé des centaines de milliers de jeunes Européens dans les rues ces derniers mois, a visiblement payé - et ce bien que les lycéens, très présents dans les manifestations, soient généralement trop jeunes pour voter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Politique Résultat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants