1 min de lecture Faits divers

Écosse : six blessés dans une attaque à Glasgow, le suspect abattu

Une opération de police était en cours ce vendredi 26 juin à Glasgow, où une attaque au couteau a eu lieu. Six personnes ont été blessées et l'assaillant a été tué par les policiers.

Le dispositif de sécurité mis en place à Glasgow, après une attaque ayant fait 6 blessés, le 26 juin 2020.
Le dispositif de sécurité mis en place à Glasgow, après une attaque ayant fait 6 blessés, le 26 juin 2020. Crédit : Robert Perry / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Un suspect a été abattu par la police lors d'une attaque au couteau ce vendredi 26 juin à Glasgow, en Écosse. Six personnes ont été blessées, dont un policier, a annoncé la police sur Twitter. Selon la fédération de la police écossaise, organisation qui représente les officiers, le policier blessé a été poignardé. 

"L'individu sur lequel la police a ouvert le feu est mort. Six autres personnes blessées sont à l'hôpital, dont un policier, qui se trouve dans un état critique mais stable", a déclaré sur Twitter un responsable de la police écossaise, Steve Johnson.

Un important dispositif des forces de l'ordre était déployé dans le centre-ville de Glasgow et plusieurs rues ont été bouclées, a constaté un journaliste de l'AFP. "L'incident est contenu et le public n'est pas en danger", a indiqué Steve Johnson. "Je peux confirmer qu'un suspect, un homme, s'est fait tirer dessus par un policier armé", a-t-il ajouté, cité dans un tweet de la police écossaise. 

Le suspect est un réfugié libyen souffrant de problèmes de santé mentale

Selon l'association Positive action in housing, spécialisée dans le logement de migrants, les faits se sont produits dans un hôtel qui accueillait des réfugiés. Selon la presse britannique, l'auteur, un réfugié libyen souffrant de problèmes de santé mentale, s'était trouvé dans le radar des services de renseignement sans qu'un risque imminent n'ait été mis en évidence. Il avait été emprisonné en octobre pour des délits sans lien avec le terrorisme, dont l'agression raciste d'une policière en 2018 et dégradation volontaire, et libéré début juin, selon la même source. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Ecosse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants