2 min de lecture Donald Trump

Donald Trump boude le Dîner des correspondants et se paye la tête des journalistes

Le chef d'État américain a préféré donner un discours face à des sympathisants et rire de cette réunion à laquelle il ne s'est pas rendu.

Donald Trump
Donald Trump Crédit : Brendan Smialowski / AFP
benjamin pierret
Benjamin Pierret

C’est une tradition à laquelle Donald Trump n'a pas souhaité se soumettre : samedi 29 avril se tenait le Dîner annuel des correspondants. Depuis 1924, cet événement regroupe le président et le vice-président des États-Unis et les journalistes chargés de couvrir l'actualité présidentielle. Mais le chef d'État actuel a préféré leur faire faux-bon : si les acteurs de la presse ont bien répondu présent, Donald Trump a préféré célébrer les 100 premiers jours de son mandat avec une réunion publique en Pennsylvanie

Face à des milliers de sympathisants, l'homme d'affaires de 70 ans a eu quelques mots pour la réunion qu'il a choisi d'ignorer : "Comme vous le savez, une autre grande réunion a lieu ce soir à Washington", a-t-il déclaré face à son audience, qui a accueilli l'évocation de ce dîner par des huées. "Un grand groupe d'acteurs hollywoodiens et de médias de Washington se consolent mutuellement dans une salle de bal d'un hôtel de notre capitale (...) et je ne pourrais pas être plus heureux qu'à plus de 160 kilomètres de ce pétrin à Washington, à passer ma soirée avec vous tous."

À Washington, la presse se défend

Au même moment, le journaliste de Reuters Jeff Mason donnait un discours vibrant dans lequel il insistait sur l’importance de la mission de la presse : "Nous ne pouvons ignorer le langage utilisé par le président pour définir ce que nous sommes et ce que nous faisons (...) La liberté de la presse est l'une des bases de notre démocratie. Discréditer cela en cherchant à délégitimer les journalistes est dangereux pour une République saine. (...) Nous ne divulguons pas de "fake news". Nous ne sommes pas des organes de presse en faillite. Et nous ne sommes pas les ennemis du peuple américain."

À lire aussi
Donald Trump, le 5 septembre 2018 à Washington États-Unis
Donald Trump jubile après la remise du rapport Mueller sur l'affaire russe

Hasan Minhaj, un humoriste américain, s’est lui aussi attaqué au président des États-Unis : "Le leader du monde libre n'est pas ici ce soir. C'est parce que Moscou, c'est loin d'ici, Vlad n'a pas pu venir à temps", a dit le comédien, faisant référence au président Russe

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump États-Unis Journalisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788351335
Donald Trump boude le Dîner des correspondants et se paye la tête des journalistes
Donald Trump boude le Dîner des correspondants et se paye la tête des journalistes
Le chef d'État américain a préféré donner un discours face à des sympathisants et rire de cette réunion à laquelle il ne s'est pas rendu.
https://www.rtl.fr/actu/international/donald-trump-boude-le-diner-des-correspondants-et-se-paye-la-tete-des-journalistes-7788351335
2017-05-01 01:58:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2z63wEMFDgJnw3h4Lr2gLw/330v220-2/online/image/2017/0414/7788131599_trump.jpg