1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. DIAPORAMA - Éruption au Tonga : deux morts au Pérou et des dégâts importants dans l’archipel
2 min de lecture

DIAPORAMA - Éruption au Tonga : deux morts au Pérou et des dégâts importants dans l’archipel

L'éruption spectaculaire d'un volcan sous-marin au large des îles Tonga dans le Pacifique a provoqué des tsunamis et des inondations notamment aux États-Unis et au Japon. Deux personnes sont mortes au Pérou.

Cette photo d'archive prise le 21 décembre 2021 montre des nuages ​​​​gzeux blancs s'élevant de l'éruption de Hunga Ha'apai vus de la côte de Patangata près de Nuku'alofa (Tonga).
Cette photo d'archive prise le 21 décembre 2021 montre des nuages ​​​​gzeux blancs s'élevant de l'éruption de Hunga Ha'apai vus de la côte de Patangata près de Nuku'alofa (Tonga).
Crédit : Mary Lyn FONUA / AFP
Cette photo d'archive prise le 21 décembre 2021 montre des nuages ​​​​gzeux blancs s'élevant de l'éruption de Hunga Ha'apai vus de la côte de Patangata près de Nuku'alofa (Tonga).
Les vagues frappant la côte de la ville de Suva aux Fidji après qu'une éruption volcanique sous-marine a déclenché une nouvelle alerte au tsunami aux Tonga.
Une capture d'images du satellite publiée le 15 janvier 2022 montre l'éruption volcanique qui a provoqué un tsunami aux Tonga.
Cette photo d'archive prise le 21 décembre 2021 montre des nuages ​​​​gzeux blancs s'élevant de l'éruption de Hunga Ha'apai vus de la côte de Patangata près de Nuku'alofa (Tonga). Crédits : Mary Lyn FONUA / AFP
Les vagues frappant la côte de la ville de Suva aux Fidji après qu'une éruption volcanique sous-marine a déclenché une nouvelle alerte au tsunami aux Tonga. Crédits : Emosi KERESONI / @Emosi Keresoni / ESN / AFP
Une capture d'images du satellite publiée le 15 janvier 2022 montre l'éruption volcanique qui a provoqué un tsunami aux Tonga. Crédits : Handout / NATIONAL INSTITUTE OF INFORMATION AND COMMUNICATIONS (JAPAN) / AFP
1/1
Florise Vaubien

Une éruption volcanique a provoqué des inondations en Californie aux États-Unis. Samedi, le tsunami avait aussi atteint le Japon tandis que des alertes ont été émises pour les îles Fidji et Samoa, la Nouvelle-Zélande, Vanuatu, le Chili ou encore l'Australie, où les autorités ont prévenu que la vague pourrait toucher la côte, y compris Sydney. 

Un enchaînement provoqué par une nouvelle éruption sous-marine du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, vendredi, qui a fait au moins deux victimes et des dégâts importants. 

Le lendemain, les habitants fuyaient encore vers les hauteurs de l'archipel. "Une explosion massive" du volcan, situé au large du littoral, a été entendue jusqu'à des centaines de kilomètres, d'après certains riverains alors qu'une vague "de 1,20 m a été observé à Nuku'alofa", la capitale du pays. 
Sur les îles, les habitants ont dû fuir leurs habitations à proximité des côtes, déclenchant des scènes de panique.

Le roi Tupou VI a dû être évacué du palais royal de Nuku'alofa et emmené vers une villa éloignée des côtes.

La région du Pacifique touchée par les tsunamis

À lire aussi

Après l'éruption du Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, les images satellites spectaculaires de l'événement "ont fait le tour des réseaux sociaux", comme le rapporte le quotidien régional Ouest France

Des vagues d'un mètre "ont été signalées et la montée des eaux a été observée" dans des îles du Pacifique, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis ou encore au Japon "qui craint des vagues de trois mètres", selon selon l'Agence météorologique nationale. 

Samedi, tard dans la soirée, un tsunami de 1,2 mètre a lui atteint l'île méridionale d'Amami Oshima vers 23h55 (heure locale). 

Les autorités nippones ont exhorté les riverains "à quitter d’urgence les zones côtières"

Des inondations à Hawaï et en Californie

"Un tsunami est en train de se produire", a de son côté alerté le Service météorologique national des États-Unis. 

L'archipel d'Hawaï a rapporté samedi des "inondations mineurs" quand les autorités américaines recommandaient aux populations de "quitter les plages, les ports et les marinas" dans les zones concernées notamment en Californie. 

Malgré ces mesures de précaution, des surfeurs ont profité des courants agités sous le regard des caméras. 

Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga.
Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga.
Crédit : Patrick T. FALLON / AFP
Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga.
Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga.
Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga. Crédits : Patrick T. FALLON / AFP
Un surfeur à Manhattan Beach, en Californie, le 15 janvier 2022, malgré les avis de tsunami pour toute la côte ouest des États-Unis à la suite d'une éruption volcanique massive dans l'océan Pacifique aux Tonga. Crédits : Patrick T. FALLON / AFP
1/1

À noter que dans la région californienne, des vagues ont causé des inondations en bord de mer, comme le relate le site d'information News24. Sur ces images enregistrées à Santa Cruz, on peut voir la montée des eaux envahir les rues. Des inondations ont également été rapportées depuis la ville de Sacramento

La menace "globalement passée"

Au Chili, le Bureau national des situations d’urgence (Onemi) a mis en garde contre la possibilité qu’un "tsunami mineur" sur l’île de Pâques et "une partie de la côte continentale du pays". "Par mesure de précaution, abandonnez les zones de plage", a alerté l’Onemi dans certaines régions. 

Au total, le tsunami provoqué par la puissante éruption volcanique a fait deux victimes, mortes noyées au Pérou, et des dégâts importants. La menace a été depuis déclarée dimanche terminée. Le Centre d'alerte aux tsunamis pour le Pacifique a indiqué que les risques de raz-de-marée étaient "globalement passés" pour les pays riverains de l'océan. 

De faibles variations du niveau de la mer restent possibles pendant quelques heures, a-t-il précisé.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/