2 min de lecture Tunisie

Décès de Ben Ali : ancien maître de la Tunisie pendant 2 décennies chassé par la rue

PORTRAIT - Zine El Abidine Ben Ali a dirigé son pays d'une main de fer pendant 23 ans. L'ancien président tunisien est mort à 83 ans, en Arabie saoudite, où il avait trouvé refuge après avoir été chassé par la rue le 14 janvier 2011.

>
Ben Ali, l'ancien président tunisien, est décédé à l'âge de 83 ans Crédit Image : FETHI BELAID / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Christophe Decroix
Christophe Decroix édité par Noé Blouin

Comme Brutus a tué César, Zine El Abidine Ben Ali restera l'homme qui a écarté du pouvoir Habib Bourguiba, le père de l'indépendance tunisienne. Après une carrière dans l'armée, Bourguiba a nommé Ben Ali patron de la Sûreté militaire nationale puis lui a donné le poste de ministre de l'Intérieur.

Mais cela ne suffisait pas pour ce fils d'une famille nombreuse et modeste. En octobre 1987, il devint Premier ministre, tout en gardant les fonctions qu'il exerçait  jusqu'alors. Un mois plus tard, il destitua son mentor, en obligeant des médecins à signer une attestation d'incapacité de gouverner, déclarant le président Bourguiba sénile.

Ben Ali, qui ne lâcha plus le pouvoir jusqu'en 2011, fît alors une déclaration rassurante à la radio, récusant les présidences à vie et promettant le multipartisme. L'image de la Tunisie était alors au beau fixe, le statut des femmes était, par exemple, le plus avancé du monde arabe, héritage de la période Bourguiba. Malheureusement, Ben Ali s'assit rapidement sur ses promesses de démocratie. 

Sous prétexte de lutte contre les islamistes, Zine El Abidine Ben Ali imposa un pouvoir dictatorial. Seul candidat à la présidentielle, il se fit élire avec près de 100% des voix. Par la suite, il accepta des concurrents "faire-valoir", pour briguer 5 mandats avec plus de 90% des votes en sa faveur. L'opposition n'avait pas le droit de citer, les emprisonnements et les tortures étaient monnaie courantes et ceux qui souhaitaient contester sont pouvoir étaient condamnés à l'exil.

Fortune colossale et soulèvement populaire

À lire aussi
Zine El Abidine Ben Ali en 2009 tunisie
Ben Ali, l'ancien président tunisien, est décédé à l'âge de 83 ans

Le régime fut alors qualifié de "clan quasi mafieux" par un ancien ambassadeur américain. Le pays souffrait de graves problèmes de corruptions, profitant en majorité aux Trabelsi, la famille de la femme de Ben Ali. La fortune personnelle de ce dernier était alors estimée à 5 milliards d'euros.

Le 17 décembre 2010, un grain de sable fit vaciller le pouvoir en place. À Sidi Bouzid, une petite commune du centre du pays, un jeune marchand de rue s'immola après avoir vu sa marchandise saisit par les autorités. La foule commença à gronder, descendant dans la rue pour protester contre leur président. Un mois plus tard, et malgré de multiples promesses faites à la population, Zine El Abidine Ben Ali fut obligé de s'enfuir en Arabie Saoudite.

Au cours des dernières semaines, quelques rumeurs sur son état de santé ont commencé à circuler. Mounir ben Salha, son avocat autoproclamé, avait affirmé le 12 septembre qu'il se trouvait "dans un état critique". Ce 19 septembre 2019, l'ancien homme fort de Tunis est décédé en exilIl avait 83 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tunisie Portrait Dictateur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants