1 min de lecture Terrorisme

Daesh confirme la mort de son chef al-Baghdadi et désigne son successeur

Le groupe État islamique a confirmé la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi et désigné un successeur, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi.

Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

La guerre contre Daesh est loin d'être terminée. Le groupe Etat islamique a confirmé jeudi la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi, mais a aussi annoncé la nomination d'un successeur, du nom d'Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi.

"Ô musulmans, Ô moujahidines, soldats de l'EI (...), nous pleurons le commandeur des croyants Abou Bakr al-Baghdadi", a indiqué l'EI dans un message audio posté sur l'application Telegram. Un message dans lequel l'EI appelle également à venger la mort de son chef, tué dimanche dans une opération américaine dans le nord de la Syrie.


Donald Trump avait annoncé dimanche 27 octobre le décès du chef de Daesh. "Abou Bakr al-Baghdadi est mort", avait déclaré le président des États-Unis lors d'une allocution depuis la Maison Blanche. "Il a déclenché sa ceinture d'explosifs", a expliqué Donald Trump, avant de préciser que le dirigeant de l'État islamique est décédé "comme un chien". 

Le "traitement" du corps d'Abou Bakr al-Baghdadi a été fait "de façon appropriée, selon la procédure et en accord avec les lois de la guerre", a affirmé mercredi un chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley. La sépulture en mer a été choisie pour éviter qu'une éventuelle tombe ne devienne un lieu de pèlerinage

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Daesh International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants