1 min de lecture Terrorisme

États-Unis : le corps du chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi, immergé en mer

Le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi, tué lors d'un raid de l'armée américaine, a été inhumé en mer après avoir été formellement identifié. Cette méthode a été choisie pour éviter qu'une tombe devienne un lieu de pèlerinage.

Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe Etat islamique (EI), l'homme le plus recherché du monde, tué lors d'un raid américain en Syrie, décédé le 26 octobre.
Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe Etat islamique (EI), l'homme le plus recherché du monde, tué lors d'un raid américain en Syrie, décédé le 26 octobre. Crédit : AFP PHOTO / SOURCE / AL-FURQAN
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer. Le chef de Daesh est mort lors d'un raid de l'armée américaine en Syrie. Un responsable du Pentagone, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, a confirmé cette inhumation en mer lundi 28 octobre. Elle rappelle celle du dirigeant d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, tué en 2011. 

Le "traitement" du corps d'Abou Bakr al-Baghdadi a été fait "de façon appropriée, selon la procédure et en accord avec les lois de la guerre", a affirmé le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley. La sépulture en mer a été choisie pour éviter qu'une éventuelle tombe ne devienne un lieu de pèlerinage

Selon le plus haut gradé américain, le "calife" autoproclamé a fait exploser la ceinture d'explosifs qu'il portait lorsqu'il a été acculé dans tunnel avec trois de ses enfants. Sa dépouille a ensuite été "transportée dans un endroit sécurisé pour faire confirmer son identité grâce à des analyses ADN", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Daesh États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants