1 min de lecture Migrants

Camion charnier près de Londres : "De plus en plus de migrants à l'approche du Brexit"

François Gemenne, spécialiste de l'immigration, assure que "de plus en plus de migrants tentent de rejoindre les côtes anglaises à l'approche du Brexit car ils sont convaincus qu'il sera plus difficile de le faire ensuite".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Corps découverts dans un camion : "De plus en plus de migrants à l'approche du Brexit" Crédit Image : Ben STANSALL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Ugolini

C'est une découverte qui fait froid dans le dos et pose nombre de questions. 39 corps ont été retrouvés dans un camion frigorifique en Grande-Bretagne, en provenance de Belgique, mais immatriculé en Bulgarie. L'enquête ne fait que commencer mais on évoque déjà la piste d'un trafic de migrants.

François Gemenne, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste de l'immigration, analyse les dessous de ce drame humain qui suscite l'émotion dans toute l'Europe. Un fait divers qui ne l'étonne pas. "De plus en plus de migrants tentent de rejoindre les côtes anglaises, notamment à l'approche du Brexit car ils sont convaincus qu'il sera plus difficile de le faire ensuite", explique le professeur.

Selon lui, "tant que la frontière restera à ce point fermée entre les côtes anglaises et la France et la Belgique, malheureusement nous assisterons à des nouveaux drames de ce genre parce qu'ils sont prêts à prendre tous les risques pour passer", confie le spécialiste de l'immigration. 

Les passeurs font la politique migratoire aujourd'hui

François Gemenne, spécialiste de l'immigration.
Partager la citation

Même si l'enquête ne fait que commencer, il y a de forts soupçons qui pèsent sur des trafiquants d'êtres humains qui tentent sans cesse de faire rentrer illégalement les migrants en Grande-Bretagne. "Il est certain qu'aujourd'hui les itinéraires des migrants dépendent largement des passeurs qui les aiguillent vers les camions à prendre et les routes à suivre", explique François Gemenne. 

À lire aussi
Le centre de rétention administrative de Vincennes le 12 juin 2006. Migrants
Mort d'un jeune Tunisien au centre de rétention de Vincennes

Ainsi, en réalité, "les migrants n'ont plus beaucoup de capacité à décider par eux-mêmes comment ils vont y aller ni à quel moment". Selon le spécialiste de l'immigration, c'est "quelque part les passeurs qui font la politique migratoire aujourd'hui".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Faits divers Immigration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants