1 min de lecture Italie

Migrants : le témoignage effroyable d'un garde-côte italien

Un plongeur italien a fait le terrible récit d'une opération de sauvetage qu'il a menée près des côtes de Lampedusa.

Une opération de sauvetage de migrants à Lampedusa (Italie), le 5 avril 2015
Une opération de sauvetage de migrants à Lampedusa (Italie), le 5 avril 2015 Crédit : GUARDIA COSTIERA / AFP
Générique 1
Yann Bouchery édité par Noé Blouin

À l'instar de la photo du petit Aylan, décédé sur une plage turque en 2015, qui avait déclenché une émotion mondiale, le récit d'un garde-côte italien nous rappelle que ce que l'on nomme "la crise des migrants" est avant tout un drame humain.

L'homme raconte le naufrage d'une petite embarcation au large de Lampedusa, le 7 octobre dernier, marqué par une image terrible. Celle d'un petit corps gonflé, les bras rigides, enlacé par sa mère jusqu'à son dernier souffle. "La vision de ce bébé au fond de l'eau était insupportable, un coup porté à mon cœur", a déclaré Rodolfo Raiteri, le chef des plongeurs italiens, en charge de l'opération de recherche. "Vous n'êtes jamais préparé à quelque chose d'aussi intense", a-t-il ajouté dans les colonnes du journal La Repubblica.

Lors du naufrage seuls 22 migrants, sur les 50 à bord, ont survécu et les corps de 13 femmes, dont certaines enceintes, ont été repêchés le jour du drame. Les plongeurs ont poursuivi leurs recherches, afin de donner aux victimes disparues leur dignité et leur offrir une vraie sépulture. Grâce à un drone sous-marin, l'épave de l'embarcation a finalement pu être repérée à 60 mètres de profondeur. Des images terribles qui ne seront "jamais dévoilées", a promis Rodolfo Raiteri. Certaines photos ont malheureusement déjà été publiées sans autorisation par la presse locale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Migrants Drame
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants