1 min de lecture Italie

Coronavirus : "On est bloqués", confie un touriste français en Italie sur RTL

RÉACTION - Dans la nuit de samedi à dimanche 8 mars, le gouvernement italien a décrété la mise en quarantaine d'une large zone du nord de l'Italie, de Venise à Milan. Mathieu, un touriste français, raconte la situation sur RTL.

>
Italie : les touristes français inquiets de la mise en quarantaine Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Générique 5
Agathe Landais
édité par Venantia Petillault

C'est une mesure sans précédent que les autorités italiennes ont prise dans la nuit de samedi à dimanche 8 mars. Avec 233 morts du coronavirus et plus de 6.000 personnes infectées, le gouvernement a ordonné la mise en quarantaine de toute la Lombardie, d'une partie de la Vénétie, du Piémont et de l'Émilie-Romagne.

Plus de 15 millions d'Italiens sont concernés par ces mesures draconiennes. Le réveil était donc douloureux ce dimanche matin pour nos voisins transalpins, mais aussi pour certains Français présents sur place, comme Mathieu, qui était en voyage à Venise : "Nous sommes un peu dans le flou. Nous ne savons pas si la zone en quarantaine est pour tout le monde ou si nous allons pouvoir sortir", s'interroge Mathieu au micro de RTL.

"Pour l'instant nos vols sont maintenus, mais on est quand même bloqués, on recherche des informations. Ce qui nous fait peur c'est la mise en quarantaine qui peut être jusqu'à début avril, donc une longue période. Restez un mois à Venise, ce n'est pas la meilleure des choses donc on attend que cela s'éclaircir pour peut-être avertir nos patrons parce qu'on a quand même une vie en France."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants