1 min de lecture États-Unis

Coronavirus : les autorités sanitaires américaines parlent de "pandémie", Trump relativise

Donald Trump a pris la parole, le 26 février, pour relativiser la gravité de la propagation du coronavirus aux États-Unis. Des propos qui contredisent l'analyse de l'agence fédérale en charge de la santé, qui s'alarme du risque de "pandémie".

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus : les autorités sanitaires parlent de "pandémie", Trump relativise Crédit Image : Chip Somodevilla / Getty images / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Benoît Collet

Jusqu'à présent, les cas de coronavirus aux États-Unis concernaient uniquement des personnes de retour d'Asie ou qui ont été au contact de personnes de retour d'Asie. Mais la détection d'un nouveau cas en Californie, dont les autorités sanitaires n'ont pas encore pu déterminer comment il avait contracté le virus, change la donne. La peur d'une propagation de l'épidémie grandit dans le pays

Mercredi 26 février, Donald Trump a pris la parole depuis la Maison-Blanche, à l'heure des grands journaux télévisés du soir, pour tenter de rassurer ses concitoyens en parlant de risque "très faible". Il a accusé les médias de semer la panique. Pour le président américain, c'est la couverture médiatique qui a fait chuter Wall Street, plus que le virus lui même. Il espère ainsi limiter une casse économique qui ruinerait sa réélection

Mais Donald Trump a ensuite laissé le micro à une dirigeante des autorités sanitaires qui a corrigé le président en prédisant de nouveaux cas, en parlant de "pandémie" et de "propagation inévitable"Ce mot n’a pas plu au président, qui l’a contredit à son tour, en disant qu'il n'y avait rien d'inévitable.

Comment les Américains peuvent-ils croire les propos rassurants de leur président, alors que depuis le début de son mandat, il aurait fait plus de 15.000 déclarations mensongères ? Voilà un problème épineux en ces temps de crise sanitaire qui s'annonce.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants