1 min de lecture Chine

Coronavirus : le président chinois Xi Jinping apparaît masqué en public

Publiquement très discret depuis le début de la crise, Xi Jinping s'est rendu masqué dans un quartier de la capitale chinoise.

Le président chinois Xi Jinping est apparu lundi 10 février portant un masque de protection à Beijing.
Le président chinois Xi Jinping est apparu lundi 10 février portant un masque de protection à Beijing. Crédit : Twitter/@CGTNOfficial
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Xi Jinping veut reprendre la main dans la crise du coronavirus. Le président chinois est apparu pour la première fois lundi 10 février avec le visage recouvert d'un masque de protection. 

Le bilan de l'épidémie s'est encore alourdi en Chine, dépassant les 900 morts. L'épidémie apparue en décembre 2019 dans un marché de Wuhan a contaminé plus de 40.000 personnes, selon un dernier bilan. Une grande majorité de Chinois se recouvre le visage depuis des semaines par peur d'attraper la pneumonie virale, mais l'homme fort du régime communiste s'était gardé jusqu'à présent d'imiter ses compatriotes en public. Le numéro un chinois s'est rendu dans un quartier résidentiel de Pékin pour assister aux efforts de lutte contre la contagion. 

Selon des images diffusées par la télévision nationale sur les réseaux sociaux, Xi Jinping apparaît avec un masque bleu clair sur le visage et se laisse prendre la température de l'avant-bras à l'aide d'un thermomètre électronique, un rituel désormais courant dans le pays à l'entrée des lieux publics.

À la rencontre des habitants

On le voit ensuite discutant à distance respectable avec des habitants du quartier - masqués eux aussi. Son gouvernement a pris des mesures radicales pour tenter de venir à bout du virus, plaçant de facto sous quarantaine des dizaines de millions de personnes à Wuhan et sa région à partir du 23 janvier.

À lire aussi
Un avion de Xiamen Airlines épidémie
Coronavirus : le pont aérien France-Asie fonctionne toujours à plein régime

Une opération de communication organisée par le pouvoir alors que Pékin est critiqué pour avoir tardé à réagir à l'épidémie et avoir même réprimandé des lanceurs d'alerte pour "propagation de rumeurs". La mort de l'un d'entre eux, un médecin de 34 ans décédé vendredi, a donné lieu à d'inhabituels appels à la liberté d'expression.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine Épidémie Xi Jinping
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants