1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : Lambda, Epsilon... Faut-il s'inquiéter des nouveaux variants ?
2 min de lecture

Coronavirus : Lambda, Epsilon... Faut-il s'inquiéter des nouveaux variants ?

ÉCLAIRAGE - Alors que le spectre d'une quatrième vague estivale due au variant Delta inquiète, le gouvernement dit observer "tous les variants qui circulent avec beaucoup de vigilance".

Un chercheur danois analyse des variants du coronavirus (illustration)
Un chercheur danois analyse des variants du coronavirus (illustration)
Crédit : HENNING BAGGER / RITZAU SCANPIX / AFP
Thomas Pierre

Y-aura-t-il une quatrième vague ? Et viendra-t-elle du variant Delta ? Rien n'est moins sûr. Le gouvernement se prépare en tout cas à de nouvelles mesures, alors que le virus "gagne à nouveau du terrain". "Redoutable et extrêmement rapide", selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le variant Delta représente désormais "plus de 40% des contaminations" en France. 

Pourtant, les autorités gardent aussi un œil sur les prochaines mutations du Covid-19, ces inévitables successeurs au Delta. "Nous regardons tous les variants qui circulent avec beaucoup de vigilance", assurait ainsi mercredi Gabriel Attal. 

Recensés par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme "variants d’intérêt", plusieurs attirent en effet déjà l'attention des scientifiques. C'est le cas notamment du variant Lambda. 

Lambda

Même si l'OMS ne le classe pas comme encore comme "préoccupant" (variants of Concern), le Lambda (C.37) s'illustre pourtant depuis août dernier au Pérou, où il est aujourd'hui responsable de 82% des cas de Covid-19 dans la population, et de 31% des infections chez son voisin chilien, selon l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

À lire aussi

Les autorités sanitaires britanniques, qui l'ont aussi placé sous surveillance, nuancent pour l'instant sa dangerosité. 'Il n'y a actuellement aucune preuve que ce variant provoque une infection plus grave ou qu'il rende les vaccins actuellement déployés moins efficaces", assuraient-elles fin décembre.

“Aucun impact de santé publique n’est démontré à ce jour”, abondait fin juin Santé Publique France, qui rappelait que Lambda avait été "détecté dans 9 pays, dont la France". "Il est porteur de mutations pouvant avoir un impact sur la transmissibilité ou l’échappement à la réponse anticorps neutralisante", écrit SFP. 

Epsilon

Le variant Epsilon, lui aussi, a été repéré sporadiquement dans quatre régions de l'Hexagone. Selon les premiers éléments recueillis par Santé Publique France, sa transmissibilité serait de 20% supérieur à la souche initiale. Découvert en Californie en mars 2020, il aurait également un "impact potentiel sur l'échappement immunitaire post-infection et post-vaccinal". 

Pour autant, une forte régression a été observée aux États-Unis en avril 2021, suite à la campagne de vaccination. L'OMS l'a ainsi retiré mardi 6 juillet de sa liste des "variants d’intérêt", ne l'estimant plus en mesure de s'imposer face à Alpha, Gamma et Delta. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/