1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Suisse : un milliard de francs pour détecter les cas asymptomatiques
2 min de lecture

Coronavirus en Suisse : un milliard de francs pour détecter les cas asymptomatiques

"On estime que plus de la moitié des contaminations au Covid-19 sont le fait de personnes asymptomatiques, qui ne savent donc pas qu'elles sont infectées", a indiqué le gouvernement suisse.

Le président suisse, Guy Parmelin, le 13 janvier 2021.
Le président suisse, Guy Parmelin, le 13 janvier 2021.
Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

La Suisse s'est dite prête à débloquer un milliard de francs, soit environ 930 millions d'euros, afin de faciliter la détection des cas asymptomatiques. Le pays estime que ces derniers sont responsables de la majorité des infections à la Covid-19.


"On estime que plus de la moitié des contaminations au Covid-19 sont le fait de personnes asymptomatiques, qui ne savent donc pas qu'elles sont infectées", a indiqué le gouvernement suisse, précisant qu'il prendra désormais en charge le coût de ces tests rapides. Cette mesure a pour but de mieux protéger les personnes vulnérables et de combattre le plus tôt possible les foyers locaux d'infection, a souligné le gouvernement dans un communiqué.

Mi-décembre, la Confédération avait déjà autorisé le dépistage des personnes asymptomatiques dans le cadre de plans de protection, à savoir dans les établissements médicaux sociaux, les hôtels ou au travail par exemple. "Afin de renforcer cette pratique, elle prendra désormais en charge le coût de ces tests, qui peuvent être effectués sur place par le personnel lui-même", précise le communiqué.

Quelque 8.500 décès

Si le résultat du test rapide s'avère être positif, la personne doit effectuer un test PCR. Le résultat de ce dernier devra alors faire l'objet d'une déclaration. Cette stratégie de dépistage élargie doit également permettre d'identifier et d'endiguer les foyers locaux d'infection, notamment dans les écoles. 

À lire aussi

Si la Suisse prend de telles mesures, c'est parce que la propagation des nouveaux variants dans le pays inquiète les autorités. En effet, 10% des cas positifs enregistrés dans le pays sont maintenant liés au variant anglais, soit deux fois plus que la semaine précédente, a alerté le ministre de la Santé Alain Berset. 

La Suisse et ses 8,6 millions d'habitants a été impactée de plein fouet par la deuxième vague de l'épidémie en fin d'année 2020. Le pays alpin déplore quelque 8.500 morts liés à la pandémie de coronavirus. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/