2 min de lecture Suède

Coronavirus en Suède : 146 morts mais pas de confinement strict, le point sur la situation

A l'heure où de nombreux pays sont confinés, la Suède a décidé de laisser les écoles primaires, restaurants et bars ouverts.

Des Suédois dans une rue piétonne à Stockholm, le 27 mars 2020.
Des Suédois dans une rue piétonne à Stockholm, le 27 mars 2020. Crédit : Jonathan NACKSTRAND / AFP
Youen
Youen Tanguy et AFP

Les images peuvent surprendre. Des groupes attablés aux comptoirs de bars, des dizaines de personnes se baladant dans les parcs... : pour faire face à l'épidémie de Covid-19, la Suède a décidé de mettre en place des mesures de confinement plus souples que ses voisins européens. Un contraste saisissant qui fait débat dans l'opinion publique. Et si la Suède, où l'on dénombrait 4.028 cas pour 146 décès lundi soir, n'en faisait pas assez pour protéger sa population ? 

Les autorités préfèrent inciter au "civisme" et appellent les citoyens à "prendre leurs responsabilités" et à suivre les recommandations du gouvernement : télétravailler si c'est possible, rester à la maison quand on est malade, pratiquer la distanciation sociale et ne pas sortir si on appartient à un groupe à risque ou qu'on a plus de 70 ans.

Les rassemblements de plus de 50 personnes ont en revanche été interdits et les lycées et universités sont fermés. Si les autorités sanitaires n'ont pas encore demandé aux écoles de fermer, c'est car "ce sont les personnes âgées qui doivent rester à la maison, pas les enfants", justifient-elles.

Une stratégie vue d'un mauvais oeil

Le gouvernement a exhorté les bars et les restaurants à se limiter aux services à table, afin d'éviter les files d'attente et assurer une distance minimale entre chaque client. Mais, pour beaucoup, la vie continue normalement. Pourtant, bars et restaurants de la capitale continuent de recevoir du monde (comme on peut le constater sur l'image en tête de l'article prise le jeudi 27 mars à Stockholm), et les transports continuent d'être empruntés aux heures de pointe. 

À lire aussi
Deux filles sont assises à côté d'un mémorial sur le site où une fillette de 12 ans a été abattue près d'une station-service à Botkyrka, au sud de Stockholm, le 2 août 2020. faits divers
Suède : vive émotion après la mort d'une fille de 12 ans dans une fusillade

Une stratégie qui n'est pas forcément vue d'un très bon oeil en Europe. Comme le rappelle Ouest-France, "les Danois ont opté pour le confinement et s’inquiètent de voir des Suédois, chaque jour, traverser la frontière pour venir travailler chez eux". 

Les autorités suédoises, appuyées par des épidémiologistes tels que Anders Tegnel, n'ont cessé de répondre que les mesures draconiennes n'étaient pas suffisamment efficaces au regard de leur impact sur la société.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Suède Europe Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants