2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Angleterre : nuit festive "hors de contrôle" après la réouverture des pubs

Face à l'afflux inattendu de consommateurs, les pubs ont dû fermer leurs portes ce samedi 4 juillet.

Un verre d'alcool (illustration)
Un verre d'alcool (illustration) Crédit : FAROUK BATICHE / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

"Gens raisonnables" ou "ivrognes" qui ont du mal à se maîtriser ? La réouverture des pubs anglais, après plus de trois mois de confinement, a entraîné des débordements et des situations "dangereuses" dans la nuit de samedi 4 à dimanche 5 juillet, faisant craindre un retour de l'épidémie de nouveau coronavirus.

"La foule a commencé à arriver (samedi) vers 13h00 et rapidement tout est devenu hors de contrôle", témoigne Rafal Liszewski, gérante d'une boutique dans l'une des rues les plus animées du quartier londonien de Soho. "Vers 20h00-21h00, c'était une vraie fête de rue, avec des gens qui dansaient et buvaient", a déclaré la jeune femme de 36 ans à l'agence britannique PA, ajoutant que "personne ne portait de masque" et qu'il était "physiquement impossible" de respecter la distanciation sociale.

Comme les hôtels, salons de coiffure, cinémas et musées, les pubs ont rouvert samedi en Angleterre après plus de trois mois de fermeture afin de limiter la propagation de l'épidémie. Plus réticentes, les autres provinces britanniques ont adopté leur propre calendrier de déconfinement, les pubs du Pays de Galles et d'Écosse devant rouvrir partiellement dans une dizaine de jours. Massivement attendu par des Anglais très attachés à leurs pubs, ce "Super Saturday" avait suscité des inquiétudes, la police s'attendant à une activité aussi importante que lors d'un jour de l'An.

L'épidémie a fait plus de 44.000 morts en Angleterre

Le Premier ministre Boris Johnson avait rappelé qu'il était "absolument vital que tout le monde respecte les règles en matière de distanciation sociale", alors que le Royaume-Uni est le pays d'Europe le plus touché par l'épidémie, avec plus de 44.000 morts. Les pubs ont d'ailleurs mis en place toute une série de mesures pour réduire les risques sanitaires, comme le service à table plutôt qu'au bar, une signalétique dédiée, le port du masque et des gants pour les employés ou encore du gel hydro-alcoolique mis à disposition.

À lire aussi
Un bus de la RATP (illustration) faits divers
Seine-Saint-Denis : une infirmière agressée pour avoir demandé le port du masque

Plusieurs pubs ont dû fermer leurs portes face à l'afflux inattendu de personnes, comme le "Red Lion" à Rotherham (centre de l'Angleterre). L'établissement explique sur Facebook avoir dû appeler la police car il s'est rapidement retrouvé "littéralement inondé de dizaines et de dizaines" de consommateurs inhabituels après que les forces de l'ordre ont fermé d'autres pubs aux alentours, une situation "dangereuse".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Angleterre Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants