2 min de lecture Coronavirus Allemagne

Coronavirus en Allemagne : comment va se passer le déconfinement progressif ?

ÉCLAIRAGE - Face à une population qui montre des signes d'impatience, Angela Merkel a accepté mercredi un déverrouillage progressif, et soumis à plusieurs conditions, du dispositif anti-Covid en Allemagne.

La chancelière allemande Angela Merkel
La chancelière allemande Angela Merkel Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Lieux culturels, magasins non essentiels, musées... L'Allemagne va mettre en place un plan de déconfinement progressif, et soumis à conditions, à partir de lundi. Angela Merkel a accepté un déverrouillage du dispositif anti-Covid, cédant à un mécontentement croissant dans l'opinion et au sein de son propre gouvernement. 

Après avoir accepté bon gré mal gré les larges restrictions, la population montre des signes d'impatience. Nombre de chaînes de magasins et de petits commerçants ont tiré la sonnette d'alarme sur les risques de faillites massives des entreprises. Tous les commerces "non essentiels" sont fermés depuis mi-décembre.

La chancelière et les dirigeants des 16 Etats-régions du pays sont ainsi parvenus à un accord sur un calendrier d'assouplissements des mesures de confinement partiel en place depuis la fin de l'année dernière. Ce dispositif anti-Covid n'est plus soutenu aujourd'hui que par un tiers des Allemands, contre deux tiers début janvier, selon un sondage. 

Un plan en 5 étapes

Concrètement, comment va se passer le déconfinement progressif ? Avec ce plan en cinq étapes, la chancelière affirme que le pays entre désormais "dans une nouvelle phase". 
La première étape, soit la réouverture, entre autres, des écoles dans certains Länder, est déjà en vigueur depuis le 1 mars, rappelle les médias locaux. 

À lire aussi
coronavirus
"Chez nous on ne présente pas ses excuses, on en cherche", affirme Éric Brunet

À partir du 8 mars, les réunions privées seront possibles entre deux foyers, à condition de ne pas dépasser cinq personnes au total. Librairies, fleuristes et auto-écoles, qui ont déjà rouvert dans certains Länder, pourront de nouveau accueillir des visiteurs dans tout le pays. 

Ensuite, d'ici la fin mars, un seuil d'incidence de 50 cas maximum pour 100.000 habitants sera nécessaire à la réouverture des espaces publics tels que les musées, les zoos et les jardins, ainsi que certains commerces. 

Le 22 mars au plus tôt, et si le seuil d'incidence reste inférieur à 50 cas, les restaurants en plein air, les théâtres, les salles de concert, les cinémas et les opéras pourront rouvrir, mais seulement aux personnes munies d'un test de dépistage négatif. 

Enfin, la dernière étape, au plus tôt le 5 avril, prévoit d'autoriser les rassemblements allant jusqu'à 50 personnes en extérieur, de même que les sports de contact en intérieur. 

Le AstraZeneca autorisé aux plus de 65 ans

Autre raison à ce déconfinement prudent, Berlin a autorisé jeudi le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans. Cette stratégie d'ouverture du gouvernement veut aussi s'appuyer sur la pratique massive des tests antigéniques, un domaine dans lequel l'Allemagne manque encore d'efficacité. Le gouvernement promet ainsi la mise à disposition de ces tests rapides pour que d'ici début avril, toute la population puisse se tester régulièrement et gratuitement. 

Malgré cette volonté de lever les mesures, il reste toutefois du chemin à accomplir pour atteindre durablement le palier de 50. Le taux d'incidence s'élevait mercredi à 64, en légère hausse ces derniers jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Allemagne Confinement Angela Merkel
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants