1 min de lecture Inde

Coronavirus : comment certains pays, dont la France, viennent en aide à l'Inde

Le pays a vu exploser le nombre de cas de coronavirus. L'Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis ont annoncé qu'ils allaient lui venir en aide.

Un homme respire de l'oxygène en Inde
Un homme respire de l'oxygène en Inde Crédit : SAJJAD HUSSAIN / AFP
Coline Daclin et AFP

Le coronavirus explose en Inde. Avec près de 350.000 nouveaux cas en une journée, du jamais vu au niveau mondial, ce pays d'1,3 milliard d'habitants a vu 2.767 personnes mourir de la Covid-19 rien que pour le dimanche 25 avril.

Face ce que le Premier ministre Narendra Modi qualifie de "tempête", et l'émergence d'un nouveau variant, les autorités locales ont prolongé d'une semaine le confinement en vigueur à New Delhi. Plusieurs pays, comme ceux de l'Union européenne, les États-Unis ou le Royaume-Uni, ont promis dimanche leur aide au pays.

La France va "apporter dans les prochains jours un soutien significatif en capacités d'oxygène", a indiqué dimanche l'Élysée à l'AFP. Cette aide devrait se traduire par l'envoi de respirateurs à oxygène dont l'Inde manque cruellement, a expliqué une source proche de l'exécutif. 

Le mécanisme européen de protection civile activé

Ce lundi 26 avril sur Franceinfo, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie en charge de l'Industrie, a précisé que "c'est le ministère de la Santé qui gère ce dossier". "Il y a urgence et il s'agit d'envoyer le plus vite possible ce soutien", a-t-elle poursuivi.

À lire aussi
Chiffres
Coronavirus : le nombre de patients en réanimation passe sous la barre des 5.000

L'Allemagne a également indiqué qu'elle allait apporter son soutien à l'Inde. Au niveau européen, l’Union européenne a activé son mécanisme européen de protection civile, qui permet aux États membres de coordonner leur aide.

"Des équipements médicaux vitaux, dont des centaines de concentrateurs d'oxygène et des respirateurs, sont maintenant en route du Royaume-Uni vers l'Inde", a de son côté assuré le Premier ministre britannique Boris Johnson. Quant aux États-Unis, ils ont annoncé qu'ils allaient "immédiatement" envoyer à l'Inde des composants pour la production de vaccins ainsi que des équipements médicaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inde Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants