1 min de lecture Épidémie

Coronavirus en Inde : la France va envoyer un "soutien significatif en oxygène"

La France fait partie des pays occidentaux à avoir proposé de l'aide à l'Inde, qui fait face à une flambée épidémique sans précédent.

Un homme remplit des bouteilles d'oxygène destinées à être envoyées dans un hôpital indien.
Un homme remplit des bouteilles d'oxygène destinées à être envoyées dans un hôpital indien. Crédit : Arun SANKAR / AFP
Gaétan Trillat et AFP

L'Inde connaît depuis début avril une deuxième vague d'épidémie de Covid-19 très violente, sous l'effet d'un variant plus contagieux, et son système hospitalier est en plein effondrement. Dans la seule journée de samedi 24 avril, près de 350.000 nouveaux cas ont été recensés, un record mondial, et 2.767 personnes sont mortes.

Le pays manque de tout : lits, oxygène, médicaments... Face à cette situation désastreuse, plusieurs pays occidentaux ont promis d'envoyer de l'aide, dont la France. L'Élysée a annoncé dimanche à l'AFP que la France allait "apporter dans les prochains jours un soutien significatif en capacités d'oxygène", par l'envoi de respirateurs, sans donner plus de précisions.

Cette annonce fait suite à celles de l'Allemagne, du Royaume-Uni - qui a envoyé 600 pièces d'équipement médicaux dont des centaines de concentrateurs d'oxygène et des respirateurs - et de l'Union européenne, qui a promis de fournir une "assistance" à l'Inde, via son Mécanisme européen de protection civile. 

Les États-Unis prêts à envoyer l'AstraZeneca ?

Les États-Unis vont aussi envoyer "immédiatement" des composants pour la production de vaccins ainsi que des équipements médicaux, a déclaré dimanche le conseiller de Joe Biden pour la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Le gouvernement américain n'a cependant pas évoqué l'envoi de vaccins vers l'Inde alors que la pression politique sur cette question s'intensifie. Plus tôt dimanche, le conseiller médical de la Maison Blanche, Anthony Fauci, avait considéré comme possible l'acheminement vers l'Inde de dizaines de millions de doses du sérum AstraZeneca, stockées en réserve par le gouvernement, alors que les autorités américaines n'ont pas encore autorisé ce vaccin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie International Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants