2 min de lecture Coronavirus États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : faut-il s'inquiéter d'un variant new-yorkais ?

Un nouveau variant du coronavirus détecté à New York fait redouter une accélération de la pandémie et une hausse des cas plus sévères. La Maison Blanche a dit prendre "très au sérieux" l'émergence de cette nouvelle souche.

Un soignant prend en charge un malade du coronavirus à Brooklyn, le 15 décembre 2020 à New York.
Un soignant prend en charge un malade du coronavirus à Brooklyn, le 15 décembre 2020 à New York. Crédit : SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Un nouveau variant détecté par des scientifiques américains fait trembler la ville de New York. D'après leurs recherches et des échantillons prélevés en novembre, la résistance de cette nouvelle souche, bien plus contagieuse, est particulièrement forte. Sa séquence "aurait augmenté de 12%" les deux dernières semaines de février, selon le New York Times. Cette nouvelle version du virus, baptisée "B.1.526", doit-elle faire redouter une accélération de l'épidémie et une hausse des cas sévères de la maladie ? 

"Nous voyons des cas à Westchester, dans le Bronx et le Queens, dans la partie inférieure de Manhattan et à Brooklyn", a expliqué au quotidien new-yorkais le docteur David Ho, de l'Université de Columbia et co-directeur de l'étude, excluant l'apparition d'un cluster.

D'après lui, ce variant "semble être répandu" et concernait plus de 25% des séquences virales dans l'État de New York, à la mi-février. En janvier, il ne représentait que 3% des échantillons recueillis. 

"Des patients plus âgés et plus fréquemment hospitalisés"

Si cette nouvelle souche suscite tant d'inquiétudes, c'est d'abord parce qu'elle présente des similitudes avec celle identifiée en Afrique du Sud, explique Ouest France. D'après les données l'Université de Columbia et l'Institut de technologie de Californie (Caltech), elle serait "plus transmissible" et mettrait à mal la défense de l'organisme. 

À lire aussi
New York
Central Park : balade dans les allées du poumon vert de New York

"Comme le variant sud-africain, celui-ci a l'air de contourner des anticorps que nous produisons pour nous protéger du virus", a déclaré l'épidémiologiste Philippe Amouyel, le 27 février, sur BFM TV. "Si la mutation devient plus fréquente, c'est forcément qu'elle a un avantage en matière de contagiosité", a-t-il expliqué dans les colonnes du Figaro

Par ailleurs, ce mutant toucherait "des patients plus âgés et plus fréquemment hospitalisés" que les autres versions du Covid-19, selon les recherches de Columbia et Caltech. Cependant, ces résultats n'ont pas été validés par la communauté scientifique et n'ont pas encore été publiés.

"Beaucoup d'inconnues subsistent"

Outre-Atlantique, l'identification de ce nouveau variant inquiète à plus d'un titre. Conscient de sa dangerosité, le Dr Anthony Fauci, conseiller médical en chef de l'administration américaine, a annoncé lundi 1er mars que le gouvernement prenait "très au sérieux l'émergence" de cette souche, tout en soulignant que "beaucoup d'inconnues subsistent"

En matière de vaccination, le spécialiste des maladies infectieuses a tenu à rassurer la population. Si les vaccins ne permettent pas selon lui d'obtenir "la meilleure réponse possible" face à tous les nouveaux variants, leur protection "reste dans le coussin d'efficacité", a-t-il estimé.

Au total, on recense près de 20.000 variants du coronavirus dans le monde : les souches sud-africaine, anglaise et brésilienne ont poussé de nombreux pays à renforcer les restrictions sanitaires afin de contrer tout regain épidémique. Aux États-Unis, on recense désormais plus de 500.000 victimes de la pandémie et plus de 28 millions de personnes contaminées par le virus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus États-Unis États-Unis Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants