1 min de lecture Sri Lanka

Coronavirus au Sri Lanka : des milliers d'habitants se ruent sur un faux "remède miracle"

Au Sri Lanka, un homme s'auto-proclamant homme-saint assure détenir un "remède miracle" contre le coronavirus.

Au Sri Lanka, le nombre de cas de contamination au coronavirus a bondi depuis octobre.
Au Sri Lanka, le nombre de cas de contamination au coronavirus a bondi depuis octobre. Crédit : LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Des milliers d'habitants du Sri Lanka ont décidé de défier les interdictions de rassemblement public, imposées par les autorités sanitaires dans le pays, pour aller se masser dans un petit village. Leur objectif ? Obtenir un flacon de sirop contre le coronavirus, un faux "remède miracle" contre la maladie, créé par un menuisier s’étant auto-proclamé homme-saint et ne disposant d'aucune compétence scientifique.

Cet homme, qui s'appelle Dhammika Bandara, assure que son sirop guérit de la Covid-19 et empêche en plus d'être contaminé. Il a vu l'engouement autour de lui grimper en flèche après que la ministre de la Santé sri-lankaise, Pavithra Wanniarachchi, a été vue en train de goûter son soi-disant médicament en direct à la télévision.

Le ministère de la Santé a essayé de rétropédaler, comme le rapporte BFMTV, avertissant les Sri-Lankais que le fameux sirop n'avait pas été reconnu par Pavithra Wanniarachchi. Mais les croyances autour de ce mythe ne désemplissent pas

Des milliers de Sri-Lankais faisaient la queue mardi 8 décembre 2020 pour obtenir le remède miracle de Dhammika Bandara.
Des milliers de Sri-Lankais faisaient la queue mardi 8 décembre 2020 pour obtenir le remède miracle de Dhammika Bandara. Crédit : AFP

Le coronavirus provoque une mutinerie dans une prison

La situation sanitaire est inquiétante au Sri Lanka, qui connaît un rebond épidémique important depuis octobre. Le coronavirus a fait 144 morts. Les prisons surpeuplées constituent des foyers de contamination. Une mutinerie a eu lieu dans la prison de Mahara où le nombre de cas ne faisait qu'augmenter et où deux détenus sont morts du coronavirus. La mutinerie a fait neuf morts et 113 blessés.

À lire aussi
Philippines
Philippines : deux policiers en couverture tués par des agents de lutte contre la drogue


Pour que pareille situation ne se reproduise plus, l'État a décidé d'amnistier des centaines de prisonniers et d'accélérer la libération de milliers d'autres en détention provisoire pour réduire la surpopulation carcérale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sri Lanka Épidémie Morts
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants