2 min de lecture Confinement

Coronavirus au Royaume-Uni : un déconfinement "par étapes"

Le gouvernement britannique a indiqué le 3 mai préparer une levée "par étapes" des restrictions en place au Royaume-Uni, durement touché par la pandémie de nouveau coronavirus avec plus de 28.400 morts.

Des cyclistes sur Oxford street (Londres), le 2 mai.
Des cyclistes sur Oxford street (Londres), le 2 mai. Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

Le Premier ministre Boris Johnson doit annoncer sa feuille de route pour la sortie du confinement dans les prochains jours. "Je pense que nous allons devoir vivre avec un certain degré de contrainte jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé", a prévenu le ministre d'État Michael Gove, qui a souligné que le gouvernement réaliserait le déconfinement "par étapes", avec la possibilité de suspendre le processus voire revenir en arrière si nécessaire.

Outre des horaires de travail décalés pour éviter des transports en commun bondés, ou la promotion des trajets à vélo, une des pistes étudiées pour le déconfinement est le placement en quarantaine des voyageurs en provenance de l'étranger.

"J'examine activement cette question en ce moment afin que lorsque les taux d'infection seront sous contrôle dans ce pays, nous n'importions pas la maladie", a indiqué le ministre des Transports, Grant Shapps, sur la BBC.

18.000 embauches pour tracer les personnes contaminées

Selon un sondage Opinium réalisé pour le journal The Observer le 4 mai, 67% des Britanniques estiment pour l'heure prématuré de rouvrir les écoles, restaurants et stades. En vue d'un futur déconfinement, le gouvernement a prévu d'engager 18.000 personnes d'ici la mi-mai pour accompagner sa stratégie de tester et tracer les personnes contaminées, parallèlement à une application de traçage des contacts, développée par les services de santé britanniques.

À lire aussi
épidémie
Les infos de 12h30 - Coronavirus : pénurie mondiale du plastique utilisé pour les tests PCR

"Cela sera un énorme effort national et il faut que 50%-60% des gens l'utilisent pour qu'elle marche", a détaillé Grant Shapps. Cette application sera déployée courant mai après de premiers essais cette semaine sur l'île de Wight, dans la Manche. Le ministre des transports britannique a par ailleurs admis que si le gouvernement avait dopé sa capacité de dépistage à plus de 100.000 tests quotidiens plus tôt, objectif atteint fin avril, "beaucoup de choses auraient été différentes", notamment concernant le nombre de morts.

Le Royaume-Uni, qui a passé le pic de l'épidémie selon les autorités, est le deuxième pays le plus touché en Europe derrière l'Italie. Un total de 315 morts supplémentaires ont été recensés le 4 mai, portant le total à 28.446 décès à l'hôpital, dans les maisons de retraite ou à domicile, a indiqué le gouvernement britannique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Royaume-Uni Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants