1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : des poussées du variant indien inquiètent Boris Johnson
1 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : des poussées du variant indien inquiètent Boris Johnson

Le Premier ministre britannique a exprimé son inquiétude ce jeudi 13 mai après la détection du variant indien à certains endroits d'Angleterre, "n'écartant rien" pour le combattre.

Une ambulance à Londres (illustration)
Une ambulance à Londres (illustration)
Crédit : Tolga Akmen / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste

"C'est un variant préoccupant, il nous inquiète". Boris Johnson a exprimé ses craintes vis-à-vis du variant indien ce jeudi 13 mai. Alors que le pays est en plein déconfinement, les médias britanniques commencent à pointer les endroits où le variant a été localisé dernièrement dans le pays. Le Premier ministre britannique a assuré "ne rien écarter" pour y faire face.

Le chef du gouvernement conservateur s'est exprimé en marge d'une visite dans une école ce jeudi : "Il y a un éventail très large de points de vue scientifiques au sujet de ce qui pourrait se produire", a-t-il affirmé, "il y a une gamme de choses que nous pourrions faire, nous n'écartons rien". Le groupe de scientifiques qui conseille le gouvernement doit se réunir jeudi.

Les chiffres de la situation épidémique dans le pays sont plutôt positifs. D'après une étude publiée ce jeudi, le nombre de cas a été divisé par deux depuis le mois dernier en Angleterre, avec désormais un cas pour 1.000 habitants. Mais les médias britanniques évoquent des poussées localisées du variant indien, notamment à Bolton, près de Manchester (nord).

Boris Johnson se veut néanmoins confiant dans la poursuite du déconfinement, dont la prochaine étape en Angleterre est le 17 mai, marquant la reprise du service à l'intérieur pour les pubs et restaurants. "Pour le moment, je ne vois rien qui me dissuade de penser que nous pourrons continuer lundi et le 21 juin partout" à déconfiner, "mais nous aurons peut-être des choses à faire localement et nous n'hésiterons pas si c'est le conseil qui nous est donné", a affirmé le Premier ministre britannique. Le 21 juin, la plupart des restrictions doivent être levées dans le pays

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/