2 min de lecture Corée du Sud

Corée du Sud : un abribus innovant pour lutter contre le coronavirus

Souvent citée à titre d'exemple dans sa gestion de l'épidémie, la Corée du Sud vient d'installer des abribus innovants dans les rues de Séoul. Ceux-ci ne sont accessibles qu'aux usagers ayant une température inférieure à 37,5 °C.

La Corée du Sud a installé des abribus innovants, équipés de caméras thermiques et de lampes à rayon ultraviolets.
La Corée du Sud a installé des abribus innovants, équipés de caméras thermiques et de lampes à rayon ultraviolets. Crédit : Jung Yeon-je / AFP
Marie Gingault et AFP

Et si la lutte contre le coronavirus passait aussi par de nouveaux abribus ? C'est du moins le pari qu'a fait la ville de Séoul. La capitale de la Corée du Sud a pris la décision d'investir dans des abribus haut de gamme, équipés de caméras thermiques et de lampes à rayons ultraviolets.


Ces abribus innovants, protègent les passagers qui attendent leur bus, de la pluie, de la chaleur et aussi du coronavirus. En effet, avant de pouvoir pénétrer dans ces abribus, les voyageurs doivent se présenter devant une caméra thermique. Celle-ci ne s'ouvrira que si leur température est inférieure à 37,5 °C. Une autre camera, destinée aux enfants, a été installée en contrebas. 

Dix arrêts de bus haute-technologie ont déjà été installés dans un quartier du nord-est de la capitale sud-coréenne. Cet abribus, semblable à une grande cabine vitrée, est aménagée d'un système de climatisation équipé de lampes à rayons ultraviolets, destinées à éliminer le virus tout en rafraîchissant la température. Il faut compter 100 millions de wons, soit 71.000 euros l'abribus pièce.

À l'intérieur, les usagers sont invités à porter un masque et à se tenir à une distance d'au moins un mètre les uns des autres. Un distributeur de gel hydroalcoolique y a également été installé ainsi qu'un réseau wifi gratuit. Un écran, qui affiche les heures de passage estimées, est également présent afin de renseigner les passagers sur leurs trajets. 

Ces abribus innovants se présentent sous forme d'une grande cabine vitrée.
Ces abribus innovants se présentent sous forme d'une grande cabine vitrée. Crédit : Jung Yeon-je / AFP

Un sentiment de sécurité

À lire aussi
Samsung Electronics (Séoul, Corée du Sud) droit du travail
Samsung : une association porte plainte pour "pratiques commerciales trompeuses"

"Nous avons installé toutes les mesures anti-coronavirus auxquelles nous pensions", a simplement expliqué Kim Hwang-yun, l'un des responsables du projet Smart Shelter. Depuis leur installation la semaine dernière, chaque abribus a été utilisé quotidiennement par environ 300 à 400 personnes, a précisé M. Kim.

Pour l'heure, ce nouveau système ravit les citoyens, comme en témoigne Kim Ju-li, une femme au foyer de 49 ans qui utilisait pour la première fois cet arrêt de bus innovant :
"Je me sens vraiment en sécurité ici parce que je sais que les personnes qui m'entourent ont subi tout comme moi un contrôle de température".

Fin février, la Corée du Sud, était le deuxième pays le plus touché par l'épidémie de coronavirus, après la Chine. Toutefois, les autorités sud-coréennes sont parvenues à maîtriser la situation au travers d'une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées, sans même imposer de confinement obligatoire.

La Corée du Sud est souvent citée comme un modèle dans la gestion de la crise sanitaire, avec son programme "dépistage, test et traitement".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Sud Coronavirus Innovation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants