1 min de lecture Santé

Coronavirus : qu'est-ce que la méthode ABCD prônée par Olivier Véran ?

Le ministre de la Santé a présenté une méthode pour déterminer dans quelles situations il est nécessaire de porter un masque en extérieur. Il a aussi indiqué qu'il n'était à son sens pas nécessaire d'imposer ce port du masque à l'échelle nationale.

Olivier Véran, ministre de la Santé, portant un masque Crédit : Ludovic Marin / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Le port du masque dans les espaces extérieurs est imposé progressivement à travers la France, par une série d'arrêtés préfectoraux visant des zones spécifiques dans de nombreuses villes. C'est le cas dans les principales communes du pays, à commencer par ParisLyon ou encore Marseille

Pour l'instant, le gouvernement se contente de ces solutions locales et n'envisage pas une obligation généralisée. C'est ce qu'a affirmé Olivier Véran, ministre de la Santé, interrogé sur France 2 : "nous faisons confiance aux élus locaux et aux préfets pour pouvoir prendre les décisions qui s'imposent partout où ça fait sens. Mais il n'y a pas besoin d'obligation partout en France pour qu'on puisse se protéger."

Le ministre propose une méthode pour savoir s'il faut, ou non, revêtir un masque dans un espace extérieur lorsque celui-ci n'est pas imposé. Cette "règle ABCD" présente quatre scénarios où ce port du masque est nécessaire. 

"A" : pour les personnes à risques ou fragiles, a indiqué le ministre de la Santé, le port du masque est préconisé. C'est notamment le cas des personnes âgées, mais aussi les personnes souffrant d'une maladie chronique ou avec des systèmes immunitaires affaiblis.

À lire aussi
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France (illustration) coronavirus
Covid-19 : un Ehpad de la Loire recense neuf décès

"B" : comme lieu "bondé". "Quand vous êtes dans une rue où le port du masque n'est pas forcément obligatoire mais vous voyez que vous circulez difficilement entre les personnes, il faut s'équiper", à expliquer Olivier Véran.

"C" : dans les lieux publics clos, le port du masque est obligatoire depuis le lundi 20 juillet.

"D" : quand la "distance est impossible à gérer", et qu'il est impossible de rester à au moins un mètre des personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus France Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants