1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Conflit israélo-palestinien : une nouvelle montée des violences fait des dizaines de morts
2 min de lecture

Conflit israélo-palestinien : une nouvelle montée des violences fait des dizaines de morts

Au moins 20 Palestiniens, dont neuf enfants, sont morts dans des frappes israéliennes de représailles, selon le Hamas. Le mouvement islamiste affirme également avoir tiré 100 roquettes en direction d'Israël ce lundi 10 mai.

Le 10 mai 2021, Israël a lancé des frappes aériennes meurtrières sur Gaza en réponse à un barrage de roquettes tirées par le mouvement islamiste Hamas.
Le 10 mai 2021, Israël a lancé des frappes aériennes meurtrières sur Gaza en réponse à un barrage de roquettes tirées par le mouvement islamiste Hamas.
Crédit : MAHMUD HAMS / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste

Barrage de roquettes depuis Gaza vers Israël, frappes meurtrières de l'État hébreu contre le Hamas, affrontements musclés entre policiers israéliens et manifestants palestiniens sur l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem... Israël et Palestiniens sont engagés dans l'une des plus importantes escalades de violence de ces dernières années.

Ce lundi 10 mai, au moins vingt personnes, dont neuf enfants et un haut commandant du Hamas, sont mortes ce lundi 10 mai dans des frappes attribuées à l'armée israélienne menées dans la bande de Gaza en riposte à des dizaines de roquettes tirées depuis cette enclave palestinienne. Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, a affirmé avoir tiré plus de 100 roquettes vers Israël. L'armée n'a cependant pas confirmé ce chiffre à l'AFP. 

D'après l'armée, sept roquettes ont été tirées vers Jérusalem, où les sirènes d'alarme des autorités israéliennes ont retenti en début de soirée, fait rare dans la ville sainte. Une des roquettes a par ailleurs endommagé une maison à une quinzaine de kilomètres de la ville a constaté un journaliste de l'AFP. Aucune victime israélienne n'a été rapportée dans l'immédiat.

L'Esplanade des Mosquées, théâtre des tensions

Ces violences coïncident avec la "Journée de Jérusalem", marquant selon le calendrier hébraïque la prise de la partie orientale, peuplée de Palestiniens, de la Ville sainte par l'armée israélienne en 1967. Elles s'ajoutent à des semaines de tensions à Jérusalem dont l'un des vecteurs est le sort de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah qui sont menacées d'expulsion au profit de colons juifs.

À lire aussi

Le Hamas avait menacé plus tôt l'État hébreu d'une nouvelle escalade militaire si ses forces ne se retiraient pas à 18h de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem. Dans la matinée, cette dernière avait par ailleurs été le théâtre de heurts entre policiers israéliens et manifestants palestiniens ayant fait plus de 300 blessés.

Une audience à la Cour suprême israélienne reportée

La tension n'est pas redescendue ce lundi soir entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem rapporte un journaliste de l'AFP. Des blessés sont a déploré selon cette même source. Selon le journaliste sur place, des dizaines de Palestiniens ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre israéliennes qui ont utilisé des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc pour tenter de disperser la foule.

Une audience à la Cour suprême israélienne devait se tenir ce lundi matin, mais elle a été reportée sine die en raison du "contexte actuel", a indiqué dimanche soir la justice israélienne.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/