1 min de lecture Coronavirus

Confinement en Afrique du Sud : les safaris sur écran en plein essor

Tandis que l'Afrique du Sud est confinée en raison de la pandémie de coronavirus, les parcs nationaux sont déserts. Grâce à une entreprise de safaris à distance, vous pouvez depuis la maison tenter d'apercevoir félins et pachydermes.

Un rhinocéros blanc au parc national Kruger en Afrique du Sud
Un rhinocéros blanc au parc national Kruger en Afrique du Sud Crédit : WIKUS DE WET / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Pour tenter d'enrayer la pandémie de coronavirus, l'Afrique du Sud est confinée depuis le 27 mars. Il s'agit du premier pays africain à avoir pris la décision d'un confinement total. Si les habitants sont amenés à rester chez eux et les touristes privés de safaris, les animaux de la savane profitent bien de ce répit loin des appareils photos.


Mais que les férus de vie sauvage se rassurent, ils peuvent continuer à admirer félins et pachydermes en direct et sur écran. Graham Wallington est à la tête de WildEarth, une entreprise spécialisée dans les safaris à distance. "Depuis le début du confinement, on a constaté une explosion étonnante de notre audience", se réjouit-il.

"L'audience a bondi du jour au lendemain, comme ça, juste parce que des enfants et leurs familles se sont mis à regarder ces safaris live à la télévision", constate l'entrepreneur. Selon Graham Wallington, le nombre de téléspectateurs de ses émissions en direct a plus que triplé depuis le début du confinement.

Deux véhicules équipés de caméras sillonnent les réserves

Pour alimenter ses émissions, l'entreprise WildEarth dispose de deux véhicules équipés de caméras qui sillonnent la brousse de deux réserves privées proches du fameux parc national Kruger, dans le nord-est de l'Afrique du Sud. À leur bord, de vrais guides chargés de débusquer les animaux pour leurs clients, comme lors des safaris habituels. Grâce à leurs explications ils tentent de répondre aux questions de leurs petits et grands clients virtuels, par anticipation cette fois-ci.

À lire aussi
Des réservistes à Moudon en Suisse, en novembre 2020 Suisse
Face au coronavirus, la Suisse invente le service militaire à domicile

Graham Wallington est persuadé de l'intérêt scientifique apporté par ses safaris virtuels, qui permettent, en plus de divertir son public, d'observer le comportement de la faune en l'absence des humains. Les safaris ont lieux comme habituellement : au levé et au couché du soleil, mais cette fois, sans public ni objectifs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Afrique du Sud
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants