1 min de lecture Santé

Chine : nouvelle épidémie de grippe aviaire H5N1

VU DANS LA PRESSE - En plus du coronavirus, la Chine se voit désormais frappée par une grippe aviaire, la H5N1, qui présente peu de chances de transmissions à l'Homme. Plus de 17.000 poulets ont été abattus.

Un élevage de poulets en Bretagne (illustration)
Un élevage de poulets en Bretagne (illustration) Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris Journaliste

Déjà victime du coronavirus, qui a fait plus de 360 morts et quelque 17.000 contaminés depuis décembre, la Chine doit désormais faire face à un nouveau virus : le H5N1, dans la province de Hunan.

Principalement transmissible entre volailles, le risque de contamination vers l'humain est faible. "L'épidémie a débuté dans une ferme du district de la ville de Shaoyang. L'exploitation compte 7.850 poulets dont 4.500 sont morts par contagion", a annoncé le ministère de l'agriculture chinois ce samedi 1er février, dans des propos rapportés par plusieurs médias locaux et repris par BFMTV.

Près de 17.828 volailles ont été abattues. En 2003, cette grippe avait tué 282 personnes dans 15 pays selon l'Organisation Mondiale de la Santé. En France, une nouvelle grippe voit aussi le jour, la H5N8, sous-type de la grippe A.

"Depuis plusieurs semaines, des foyers de grippe aviaire (H5N8) ont été détectés dans des élevages en Pologne, Slovaquie, Hongrie et Roumanie, mais aussi dans la faune sauvage en Pologne", avait souligné Coordination rurale vendredi 17 janvier dans un communiqué. Le syndicat demande aux autorités "d'interdire rapidement les importations de volailles en provenance des pays infectés et d'attirer la vigilance des douanes sur ce risque".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Grippe Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants