2 min de lecture Justice

Carlos Ghosn : que reproche la justice japonaise à son épouse Carole ?

ÉCLAIRAGE - La justice japonaise a émis mardi 7 janvier un mandat d'arrêt à l'encontre de Carole Ghosn, l'épouse de l'ancien PDG de Renault-Nissan.

Carlos Ghosn et sa femme Carole à Tokyo, le 3 avril 2019
Carlos Ghosn et sa femme Carole à Tokyo, le 3 avril 2019 Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Carole Ghosn est-elle impliquée dans la fuite au Liban de son mari ? C'est en tout cas ce que soupçonne la justice japonaise, qui a émis mardi 7 janvier un mandat d'arrêt contre l'épouse de l'homme d'affaires. Une procédure qui intervient quelques jours après une demande d'arrestation de l'ancien PDG de Renault-Nissan par Interpol.

Le parquet de Tokyo soupçonne en effet la femme de l'ancien magnat automobile de faux témoignage devant la justice japonaise en avril 2019, quand elle avait été interrogée sur ses éventuelles rencontres avec une personne dont l'identité n'a pas été divulguée.

Un porte-parole du couple a qualifié l'annonce de "pathétique", rappelant dans un communiqué qu'il y a neuf mois Carole Ghosn était "volontairement" retournée au Japon pour être interrogée par les enquêteurs du parquet et qu'elle avait été "libre de repartir sans accusations".

Des complicités à confirmer

Après la fuite de Carlos Ghosn du Japon, plusieurs médias avaient présenté son épouse comme le cerveau de l'opération. L'ancien PDG de Renault-Nissan avait toutefois assuré la semaine dernière qu'il avait organisé "seul" son exfiltration.

À lire aussi
Harvey Weinstein le 24 février 2020 à New York États-Unis
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol

Carole Ghosn a toujours été en première ligne pour défendre son mari, arrêté en novembre 2018 au Japon puis inculpé. Après 130 jours de prison, l'ex-magnat automobile avait été libéré sous caution fin avril, mais avait l'interdiction de voir ou de contacter sa femme.

La question des diverses complicités dont il aurait pu bénéficier et notamment la façon dont il a pu quitter le Japon où il se trouvait en résidence surveillée dans l'attente de son procès se pose toujours.

De nouveaux détails ont émergé

Ces derniers jours, de nouveaux détails ont émergé. Selon des médias nippons, Carlos Ghosn aurait ainsi pris un train de Tokyo à Osaka en compagnie de deux personnes, avant d'embarquer dans un jet pour la Turquie dissimulé dans un caisson noir de matériel de concert.

Des réponses pourraient être apportées mercredi 8 janvier lors de la conférence de presse très attendue que doit tenir Carlos Ghosn à Beyrouth.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Carlos Ghosn Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants