1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Canada : la dirigeante de Huawei remise en liberté
2 min de lecture

Canada : la dirigeante de Huawei remise en liberté

La directrice financière et fille du patron de Huawei vient d'être remise en liberté au Canada, où elle assignée à résidence depuis 2018. La Chine a de son côté relâché deux Canadiens soupçonnés d'espionnage.

La directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou à la sortie de la Cour suprême son audience d'extradition le 24 septembre
La directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou à la sortie de la Cour suprême son audience d'extradition le 24 septembre
Crédit : Don MacKinnon / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Une saga politico-judiciaire de trois ans vient de s'achever vendredi 24 septembre. La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, a pu quitter vendredi le Canada pour la Chine, tandis que deux Canadiens détenus en Chine depuis fin 2018 étaient à bord d'un avion pour rentrer "à la maison".

Meng Wanzhou, fille du patron de Huawei, avait été arrêtée le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver à la demande de Washington, qui voulait la juger pour fraude bancaire. Peu après, deux Canadiens, l'ex-diplomate Michael Kovrig et l'homme d'affaires Michael Spavor, avaient été arrêtés en Chine pour espionnage, provoquant une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin. Leur détention avait été perçue par le Canada comme une mesure de représailles.

Vendredi, Meng Wanzhou, assignée à résidence à Vancouver depuis presque trois ans, a embarqué à bord d'un avion, direction Shenzhen. Elle venait de recouvrer la liberté et d'échapper à une extradition vers les États-Unis, qui voulaient la juger pour fraude bancaire. Ces "trois dernières années, ma vie a été bouleversée", avait auparavant déclaré Mme Meng, surnommée la "princesse" de Huawei, qui a toujours nié les accusations et a plaidé "non coupable" vendredi.

Les "deux Michael" de retour au Canada

Quant aux "deux Michael", comme ils sont appelés dans leur pays, c'est le Premier ministre Justin Trudeau qui a annoncé la fin de leur détention à la presse. "Il y a 12 minutes, Michael Kovrig et Michael Spavor ont quitté l'espace aérien chinois, en route pour la maison", a-t-il dit, sans vouloir donner de détails sur les circonstances de leur libération, car "c'est une opération actuellement en cours".

À lire aussi

"Ces deux hommes ont vécu pendant plus de 1.000 jours une épreuve épouvantable. Ils ont fait preuve de détermination, de grâce, de résilience à chaque étape et ils sont une inspiration pour nous tous", a-t-il ajouté, précisant qu'ils étaient attendus samedi au Canada. Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a rapidement salué la décision des autorités chinoises de libérer les deux Canadiens après leur détention "arbitraire".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/