2 min de lecture Épargne

Assurance vie : le placement préféré des Français est-il menacé ?

INVITÉ RTL - Le capital des assurances vie de Generali risque de ne plus être garanti à 100 %. Selon Philippe Crevel, directeur du Centre de l'épargne, "il va falloir changer sa façon d'épargner".

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Assurance vie : le placement préféré des Français est-il menacé ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Paul Turban

L'assureur Generali, qui compte deux millions de clients, envoie un message peu rassurant aux épargnants. Le capital de leur assurance vie risque de ne plus être garanti à 100% à l'avenir. "Je crois qu'il faut rassurer les épargnants aujourd'hui, explique sur RTL Philippe Crevel, directeur du Centre de l'épargne. Cette garantie ne va pas être remise en cause sur les 1.400 milliards déjà placés, il n'y a pas de problème, car il y a des règles très strictes imposées par le régulateur qui demande aux assureurs d'avoir les moyens financiers pour faire face à cette garantie en capital."

L'argent déjà placé avec la garantie de capital ne risque donc rien selon le spécialiste. "Il y a 1.750 milliards d'euros investis, placés dans l'assurance vie, explique-t-il. Sur ces 1.750 milliards, les fonds euros, avec cette fameuse garantie en capital, c'est 1.400 milliards d'euros. Les banques comme les assureurs sont surveillés fortement par la Banque centrale européenne (BCE), par les régulateurs nationaux, il y a des fonds propres, du capital. Il n'y a pas de mouvement de panique à avoir, ce serait le pire."

"Simplement, on sait qu'avec les taux d'intérêt négatifs, il y a des conséquences sur les fonds euros parce que derrière, ce sont des obligations, détaille Philippe Crevel. Et comme les taux sont évidemment négatifs, ça pose un problème à terme pour les assureurs d'assurer la garantie en capital. Donc il faut fermer le robinet. C'est ce que dit Generali, on va fermer à la commercialisation les fonds euros pour éviter d'avoir des problèmes de solvabilité."

"Aujourd'hui, compte tenu du coût financier des fonds euros, les épargnants vont devoir faire une ré-allocation vers des placements plus à risque, qui sont mieux rémunérés", estime le directeur du Cercle de l'épargne. Pour ceux qui ne veulent pas prendre de risque, "vous pouvez laisser sur des dépôts à vue." "Les Français comprennent que soit il faut prendre un peu de risque, ce sont les actions, soit il faut placer sur le Livret A ou les comptes courants."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épargne Assurance vie Argent
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants