1 min de lecture Boris Johnson

Boris Johnson : ses luxueuses vacances aux Caraïbes au cœur d'une enquête

Les vacances de fin d'année aux Caraïbes du Premier ministre britannique et de sa compagne font l'objet d'une enquête parlementaire pour déterminer qui a payé.

Boris Johnson et sa compagne Carrie Symonds le 7 mars 2020 à Twickenham.
Boris Johnson et sa compagne Carrie Symonds le 7 mars 2020 à Twickenham. Crédit : Adrian DENNIS / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Qui a payé les luxueuses vacances de Noël de Boris Johnson dans les Caraïbes ? Une commission parlementaire britannique a ouvert une enquête afin de le déterminer, selon l'hebdomadaire The Observer. 

Le Premier ministre et sa fiancée Carrie Symonds, qui ont annoncé fin février attendre un enfant, ont passé le Nouvel an sur l'île privée Moustique, de l'archipel caribéen des Grenadines. D'après The Guardian, le couple aurait résidé dans une villa de six chambres, de style marocain sur la côte ouest cette destination prisée de la jet-set.  

Dans sa déclaration d'intérêts en tant que député, le Premier ministre a, comme il se doit, indiqué que ces vacances d'une valeur de 15.000 livres (17.300 euros), et prises après sa large victoire aux élections législatives en décembre, lui avait été offertes par l'homme d'affaires David Ross. 

Sauf que ce donateur du Parti conservateur a semé la confusion en niant, avoir remis une telle somme à Boris Johnson, avant de revenir sur ses dires pour affirmer qu'il s'agissait d'un "avantage en nature". 

Un "avantage en nature"

À lire aussi
Dominic Cummings est qualifié de mauvais génie de Boris Johnson coronavirus
Royaume-Uni : un conseiller de Boris Johnson accusé d'avoir enfreint le confinement

David Ross a précisé ultérieurement, via un porte-parole : "M. Ross a facilité un hébergement pour M. Johnson à Moustique estimé à 15.000 livres. Il s'agit donc d'un avantage en nature de la part de M. Ross à M. Johnson, et la déclaration de M. Johnson auprès de la Chambre des communes est exacte". 

"Toutes les exigences de transparence ont été respectées", a commenté une porte-parole de Boris Johnson. Mais face à cette confusion, le parti travailliste, principal parti d'opposition, avait exhorté Boris Johnson à apporter des clarifications, sous peine de faire l'objet d'une enquête de la part de la commission de la Chambre des Communes chargée de veiller au respect des règles de la vie parlementaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Boris Johnson Vacances Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants