1 min de lecture Armée

Belgique : l'armée veut moderniser ses chars et les rend inutilisables

Le ministère de la Défense belge a lancé un plan de rénovation d'engins blindés qui s'avèrent après coup inutilisables, pour le moment.

Véhicules militaires de l'armée belge (illustration)
Véhicules militaires de l'armée belge (illustration) Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est une histoire belge à la note quelque peu salée. Le ministère de la Défense du royaume a lancé en 2016 un plan de rénovation de 44 chars blindés achetés 20 ans plus tôt afin de les moderniser. Au programme, nouveau blindage et installation de l'air conditionné pour une facture de 30 millions d'euros. Sauf qu'en fin de compte, il semble bien que les engins destinés au commandement, au service médical et à la reconnaissance soient devenus quasi inutilisables.

Ainsi, selon des documents publiés par la RTBF et repérés par BFMTV, l'espace déjà exiguë de l'habitacle est devenu beaucoup trop petit. De sorte que seuls les militaires de moins 1m70 pourraient piloter confortablement les blindés. Les autorités belges concernées ont indiqué être en relation avec le constructeur suisse pour tenter de trouver une solution.

"Manifestement, cette décision du ministre de la Défense de l’époque, Steven Vandeput, de moderniser le Pandur plutôt, par exemple, de le remplacer par d’autres véhicules de reconnaissance, était une ineptie. Elle a conduit à une dépense inutile de 30 millions d’euros", a indiqué l'élue écologiste belge Julie Chanson.

Le ministère de la Défense a tenu à relativiser les dégâts. Il parle de plusieurs étapes dans la rénovation des véhicules blindés, qui ne s'achèvera qu'en 2023. "Clairement après la première étape, le véhicule n’est pas directement utilisable. Dire que ce véhicule-là est le véhicule que l’on va mettre en opération, ça n’a pas de sens", a assuré auprès de la RTBF l’amiral Yves Dupont, responsable des systèmes d’armes de la défense.

À lire aussi
Illustration de soldats français au Burkina Faso le 12 novembre 2019 opération Barkhane
Burkina Faso : un soldat français retrouvé mort

Quant à la taille modeste des éventuels conducteurs des blindés : "Dans ce genre de véhicule, on a des limitations sur la taille depuis longtemps", rappelle-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Belgique Armement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants