1 min de lecture Armée

Les Français en majorité favorables au maintien des troupes au Mali

Selon un sondage IFOP publié ce lundi 2 décembre, six Français sur dix sont favorables au maintien des troupes militaires françaises au Mali.

Des soldats français de l'opérations Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015.
Des soldats français de l'opérations Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015. Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Charles Deluermoz et AFP

Pour la majorité de la population, la mission française au Mali doit se poursuivre. C'est ce que révèle un sondage IFOP publié ce lundi 2 décembre par la Lettre de l'Expansion. Sur un échantillon de 1.004 personnes interrogées jeudi et vendredi dernier, 58% approuvent la poursuite de l'action du contingent aux côtés des forces maliennes. Parmi eux, 42% y sont plutôt favorables et 16% "tout à fait".

Politiquement, c'est au centre de l'échiquier (où sont classés LaREM et le MoDem) que le soutien à l'action militaire française est le plus prononcé, avec 77% d'opinions favorables. Les plus hostiles sont dans les rangs du Rassemblement national et de la France insoumise (48% pour).

"Nous n'avons pas de phénomène d'érosion, et encore moins de retournement de l'opinion alors que l'intervention militaire s'est inscrite dans la durée", relève Jérôme Fourquet, directeur du département Opinon et Stratégies de l'IFOP.

"Pas de bataille d'opinion"

Ce lundi, les résultats ont été publiés le jour de l'hommage national aux 13 soldats français morts la semaine dernière. Tous ont été tués lors d'une collision accidentelle entre deux hélicoptères au cours d'un combat. L'armée française n'avait pas subi de telles pertes depuis l'attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983 (58 morts).

À lire aussi
Un soldat français de la force Barkhane au Sahel. armée
Terrorisme : que sont "Sabre" et "Takuba", les nouvelles forces déployées au Sahel ?

Le drame a relancé les questions autour de l'engagement français au Sahel, où la situation sécuritaire ne cesse de s'aggraver. Mais seul le parti de Jean-Luc Mélenchon réclame ouvertement le retour des troupes.

"Il y a un enjeu de cohésion nationale évident" lors de l'hommage de lundi, ajoute Jérôme Fourquet. "Mais Emmanuel Macron n'aura pas à rappeler le pourquoi de la présence militaire française, il n'y a pas de bataille d'opinion à mener".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Militaires Opération Barkhane
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants