1 min de lecture Coronavirus

Belgique : des policiers organisent une raclette en pleine pandémie

VU DANS LA PRESSE - Une avocate a publié une photo d'une tablée d'une dizaine de policiers partageant une raclette pour fêter Noël sans respecter les règles sanitaires.

Des policiers (illustration)
Des policiers (illustration) Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Venantia
Venantia Petillault

C'est un cliché qui a fait le tour des réseaux sociaux. Sur une photo, on peut voir une tablée d'une dizaine de policiers partageant une raclette pour fêter Noël dans un commissariat de Molenbeek, en Belgique.

Le quotidien La DH rapporte également que les participants ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les mesures de distanciation sociale. 

L'avocate qui a publié l'image sur les réseaux sociaux dénonce "le contraste saisissant avec tous les cas où la police entre dans des domiciles inviolables dans le cadre de 'lockdown parties', de dîners de Noël interdits à quatre, cinq ou six personnes, et les contrôles en route s'il y a quatre personnes dans une voiture", comme elle l'explique elle-même. Accusée par certains d'avoir diffusé une fausse information, la juriste se défend et jure avoir reçu le cliché d'une "source fiable".

La police de Bruxelles Ouest a d'ailleurs confirmé les faits. "Le chef de zone a immédiatement diligenté une enquête interne de laquelle il ressort qu'il s'agit de membres du personnel de la zone. Le département des enquêtes individuelles mènera une enquête approfondie sur les faits. Au regard des règles sanitaires en application, des procès-verbaux Covid seront dressés à charge des participants", a-t-elle indiqué dans un communiqué publié dimanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Belgique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants