1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Avion de ligne intercepté : des passagers témoignent de l'angoisse du militant arrêté
1 min de lecture

Avion de ligne intercepté : des passagers témoignent de l'angoisse du militant arrêté

Alors que la Biélorussie a forcé un avion de ligne à atterrir à Minsk et arrêté un opposant présent à son bord, plusieurs passagers ont témoigné de l'angoisse manifestée par ce dernier.

Voyage : quel remboursement pouvez-vous exiger en cas d’annulation de vol ? (illustration)
Voyage : quel remboursement pouvez-vous exiger en cas d’annulation de vol ? (illustration)
Crédit : PETRAS MALUKAS / AFP
Charline Vergne & AFP

De longues minutes d'angoisse. Le militant d'opposition bélarusse Roman Protassevitch a ressenti une très vive frayeur lorsqu'il a réalisé que le vol Ryanair dans lequel il se trouvait allait être détourné vers Minsk, où il serait arrêté peu après. Âgé de 26 ans, celui-ci est l'ancien rédacteur en chef de l'influent média d'opposition bélarusse Nexta. 

D'autres passagers du vol ont témoigné de son angoisse apparente auprès de l'AFP, lorsque l'avion a enfin réussi à atterrir comme initialement prévu, à Vilnius, accusant plusieurs heures de retard. "Il a commencé à paniquer et à dire que c'était à cause de lui", a témoigné, auprès de l'agence de presse, une quadragénaire lituanienne. Avant de poursuivre : "Il s'est juste tourné vers les gens et a dit qu'il risquait la peine de mort", précisant ensuite que celui-ci paraissait toutefois "très calme" une fois certain de son arrestation, après l'arrivée à Minsk. 

Une autre passager a, de son côté, donné des explications similaires. Il a observé que le militant était "nerveux au début, mais ensuite il s'est rendu compte qu'il ne pouvait rien y faire, il s'est calmé et l'a accepté". "Il ne criait pas, mais c'était visible qu'il avait très peur. On aurait dit que si le hublot avait été ouvert, il aurait sauté", a renchéri une autre personne.

"Afficher notre solidarité pour éviter d'être brisés"

Ingrida Simonyte, la Première ministre lituanienne, s'est rendue à l'aéroport de Vilnius pour accueillir l'avion, à l'instar de plusieurs dizaines de militants bélarusses d'opposition.

À lire aussi

Certains d'entre eux arboraient des drapeaux aux couleurs de l'opposition bélarusse et d'autres des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Nous sommes Roman Protassevitch", ou encore "Ryanair, où est Roman ?", poursuit l'AFP. "Nous devons afficher notre solidarité pour éviter d'être brisés un par un", a estimé l'un d'entre eux. 

Les États-Unis ont fustigé un "acte choquant", alors que les dirigeants de l'UE ont prévenu qu'ils discuteraient de "possibles sanctions" contre la Biélorussie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/