1 min de lecture Australie

L'Australie victime d'une cyberattaque d'un "acteur étatique"

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, accuse une puissance étrangère d'être à l'origine de cette attaque.

Le Premier ministre australien Scott Morrison
Le Premier ministre australien Scott Morrison Crédit : SAEED KHAN / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

L'Australie est la cible d'une vaste cyberattaque d'un "acteur étatique" qui vise les systèmes informatiques du gouvernement, d'administrations et d'entreprises, a affirmé vendredi 19 juin son Premier ministre.

"Des organisations australiennes sont actuellement visées par un acteur étatique sophistiqué", a indiqué Scott Morrison lors d'une conférence de presse à Canberra, précisant que l'attaque touchait "des organisations australiennes dans toute une gamme de secteurs, à tous les niveaux du gouvernement, de l'économie, des organisations politiques, des services de santé et d'autres opérateurs d'infrastructures stratégiques".

D'après les médias australiens, la liste des suspects est très réduite, parmi les Etats ayant un savoir-faire dans ce domaine (en dehors des pays occidentaux, la Chine, la Corée du Nord, l'Iran, Israël ou la Russie). Ils regardaient du côté de la Chine, qui a infligé en mai des droits de douane punitifs contre certaines exportations australiennes.

Le gouvernement de M. Morrison avait provoqué la colère de Pékin en appelant à une enquête internationale indépendante sur les origines de la pandémie de coronavirus, et en dénonçant une diplomatie chinoise agressive et malhonnête. La Chine a répliqué en déconseillant à ses ressortissants l'Australie comme destination pour le tourisme et les études, en menaçant d'autres représailles, et en condamnant un Australien à mort pour trafic de drogue.

À lire aussi
Les avions américains et australiens ont repéré les naufragés grâce au "SOS" inscrit dans le sable faits divers
Pacifique : des naufragés secourus grâce à un "SOS" écrit dans le sable

M. Morrison a dit vendredi avoir informé l'opposition de ces attaques informatiques "malveillantes", et exhorté les institutions et entreprises à "se protéger". Il n'a pas donné de détail technique, mais indiqué que les données personnelles des Australiens n'avaient pas été dérobées et que beaucoup d'attaques avaient échoué. "Nous encourageons les organisations, particulièrement celles de santé, d'infrastructures stratégiques et de services essentiels à recourir à des experts et à mettre en place des systèmes de défense techniques", a-t-il affirmé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Cybersécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants