2 min de lecture Jihad

Attentats à Bruxelles : informations contradictoires sur l'arrestation de Najim Laachraoui

L'artificier présumé des attentats de Bruxelles n'a finalement pas été arrêté à Anderlecht, contrairement à ce qu'indiquaient les médias belges dans un premier temps.

La photo des trois auteurs présumés de l'attentat contre l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le mardi 22 mars 2016
La photo des trois auteurs présumés de l'attentat contre l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le mardi 22 mars 2016 Crédit : BELGIAN FEDERAL POLICE / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Imbroglio autour de Najim Laachraoui. Un temps annoncé en état d'arrestation par les médias belges dont La Libre et La Dernière Heure, l'artificier présumé des attentats de Bruxelles a été identifié comme étant le deuxième kamikaze de l'aéroport international de Bruxelles. Le parquet fédéral belge devrait faire le point sur l'enquête lors d'une conférence de presse prévue à 13 heures.

Connu sous le pseudonyme de Soufiane Kayal, ce Belge de 24 ans est soupçonné d'être l'artificier et le coordinateur de ces attentats de Bruxelles. Selon les médias belges, il pourrait s'agir du même homme qui portait le bob sombre, des lunettes et un manteau clair sur les photos des suspects tirées de la vidéosurveillance de l'aéroport au matin de l'attaque.

Najim Laachraoui est également suspecté d'avoir eu un rôle important dans les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Des traces de son ADN avaient été retrouvées sur du matériel explosif ayant servi aux commandos du Bataclan et de Saint-Denis, ce qui pourrait signifier qu'il a également été l'artificier de ces opérations kamikazes. Contrôlé en septembre à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et Mohamed Belkaïd, ce natif de la commune bruxelloise Schaerbeek est aussi soupçonné d'avoir été en liaison avec certains des assaillants de Paris, le soir du 13 novembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Daesh Belgique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants