1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat à Berlin : une prime de 100.000 euros pour retrouver le suspect
1 min de lecture

Attentat à Berlin : une prime de 100.000 euros pour retrouver le suspect

Près de 72 heures après l'attentat qui a fait 12 morts sur un marché de Noël, la police recherche toujours le principal suspect de l'attaque au camion-bélier.

Des passants rendent hommage aux victimes de l'attentat qui a ensanglanté un marché de Noël berlinois le 19 décembre.
Des passants rendent hommage aux victimes de l'attentat qui a ensanglanté un marché de Noël berlinois le 19 décembre.
Le parquet fédéral de Berlin offre une récompense de 100.000 euros à toute une personne qui permettra d'arrêter Anis Amri
00:01:19
Blandine Milcent & Clarisse Martin

Toujours aucune trace de l'auteur de l'attentat qui a fait 12 morts et blessé 48 personnes sur un marché de Noël, à Berlin, lundi 19 décembre. La police allemande a d'abord arrêté un homme, un temps suspecté puis relâché. Les forces de l'ordre s'intéressent désormais à Anis Amri, un jeune Tunisien dont les papiers d'identité ont été retrouvé à bord du camion. Mais les autorités l'ont bien précisé : l'homme n'est pas nécessairement le coupable, il peut être lié à l'attentat d'une autre manière.

Le suspect de l'attentat fait l'objet d'un avis de recherche en Allemagne et dans l'Espace Schengen. Le parquet fédéral allemand offre d'ailleurs une récompense de 100.000 euros à toute personne qui permettra de mener à son arrestation. Anis Amri est arrivé en Allemagne en 2015. Mercredi 21 décembre, une perquisition a eu lieu dans un foyer de réfugiés de l'ouest du pays où il avait résidé. Et malgré la perquisition, aucune trace du Tunisien. Depuis des mois, le jeune homme était sur les écrans-radars des autorités allemandes. Il a été surveillé de mars à septembre, soupçonné de préparer un attentat.

Selon le parquet de Berlin, il envisageait de faire un cambriolage pour acheter des armes automatiques et recruter des complices. Mais le soupçon ne s'est pas vérifié et malgré ses liens avec la mouvance salafiste, sa surveillance a été interrompue. Sa demande d'asile avait été refusée, il devait être expulsé en Tunisie. L'Allemagne attendait les papiers nécessaires, qui ont été reçus mercredi 21 décembre, deux jours après l'attentat. Amri est réapparu dans le viseur des autorités après l'attentat.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/