1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Assassinat du président haïtien : deux Américains et 15 Colombiens arrêtés
2 min de lecture

Assassinat du président haïtien : deux Américains et 15 Colombiens arrêtés

La police haïtienne a annoncé avoir interpellé 17 individus, soupçonnés de faire partie du commando responsable de la mort du président Moïse. Les autorités sont toujours à la recherche des huit derniers membres du commando.

Léon Charles, directeur général de la police haïtienne, aux côtés de ses hommes
Léon Charles, directeur général de la police haïtienne, aux côtés de ses hommes
Crédit : Valerie Baeriswyl / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

L'étau s'est resserré jeudi autour des assassins du président haïtien Jovenel Moïse, la police ayant annoncé l'arrestation de 15 Colombiens et deux Américains d'origine haïtienne, tandis que la controverse montait dans le pays au sujet du rôle de la police et de la légitimité de l'exécutif de transition. 

L'assassinat du président Moïse, criblé de balles à son domicile dans la nuit de mardi à mercredi, a été perpétré par un commando armé de 28 assaillants, a annoncé jeudi 8 juillet au soir la police du pays lors d'une conférence de presse.  "Nous avons arrêté 15 Colombiens et les deux Américains d'origine haïtienne", a indiqué Léon Charles, directeur général de la police haïtienne, précisant que trois Colombiens avaient été tués et que huit autres étaient toujours en fuite.

Parmi les assaillants, six Colombiens seraient d'anciens militaires colombiens, a annoncé jeudi le ministre colombien de la Défense Diego Molano. Jusqu'alors, la police avait déclaré avoir tué "quatre mercenaires". "Les armes et les matériels utilisés par les assaillants ont été récupérés", a ajouté Léon Charles, affichant sa détermination à retrouver les huit derniers responsables. 

Les cerveaux de l'attaque toujours recherchés

Lors de la conférence de presse, plusieurs des suspects ont été alignés contre un mur afin de les montrer aux médias, des passeports colombiens et des armes étant disposés sur une table.

À lire aussi

"Nous avons déjà en main les auteurs physiques et nous sommes à la recherche des auteurs intellectuels", avait-il affirmé plus tôt. Le département d'État des États-Unis, sans confirmer l'arrestation de ressortissants américains, a annoncé jeudi avoir accepté d'aider la police haïtienne dans le cadre de l'enquête.

Onze suspects arrêtés à l'ambassade de Taïwan

Taïwan a annoncé quelques heures plus tard que 11 des suspects interpellés dans l'enquête sur l'assassinat du président haïtien avaient été arrêtés par la police haïtienne dans le périmètre de l'ambassade de Taïwan à Port-au-Prince, où ils s'étaient cachés.

"La police a lancé une opération vers 16h (jeudi) et est parvenue à arrêter 11 suspects", a indiqué l'ambassade de Taïwan, en expliquant qu'elle avait donné "sans hésitation" son feu vert à la requête de la police haïtienne d'intervenir dans le périmètre de l'ambassade.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/