1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Assassinat du président haïtien : quatre "mercenaires" abattus, deux autres arrêtés
1 min de lecture

Assassinat du président haïtien : quatre "mercenaires" abattus, deux autres arrêtés

Des membres "présumés" du commando d'assassins responsables de la mort du président Haïtien, ont été interpellés par la police mercredi soir. Quatre d'entre eux sont morts, deux autres interpellés.

La police haïtienne devant le domicile du président assassiné, le 7 juillet 2021.
La police haïtienne devant le domicile du président assassiné, le 7 juillet 2021.
Crédit : STRINGER / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Quatre "mercenaires" impliqués dans l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse ont été tués et deux autres ont été arrêtés, a annoncé mercredi soir le directeur général de la police nationale d'Haïti, Léon Charles.

"Quatre mercenaires ont été tués, deux ont été interceptés sous notre contrôle. Trois policiers qui avaient été pris en otage ont été récupérés", a-t-il affirmé à la télévision. Le président Moïse a été assassiné par un commando armé en pleine nuit à son domicile, et l'état de siège a été décrété dans le pays dans la foulée. Quelques minutes plus tôt, le secrétaire d'État à la Communication d'Haïti, Frantz Exantus, avait tweeté que des membres "présumés" avaient été interpellés par la police.

Le président Moïse a été tué par un commando armé en pleine nuit à son domicile. Selon le Premier ministre par intérim Claude Joseph, les assaillants étaient "des étrangers qui parlaient l'anglais et l'espagnol". La police a indiqué avoir poursuivi les membres présumés du commando aussitôt après l'attaque et que les forces de l'ordre continuaient de mener dans la soirée une opération dans les hauteurs de la capitale Port-au-Prince.

Pour éviter la fuite de ce commando, leur pays voisin, la République dominicaine, a par ailleurs fermé sa frontière avec Haïti. "La frontière" de 380 kilomètres qui sépare Haïti de la République dominicaine, sur l'île d'Hispaniola, "a été immédiatement fermée", a annoncé la présidence dominicaine dans un communiqué. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/