1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Algérie : plusieurs milliers de personnes fêtent les un an du "Hirak"
1 min de lecture

Algérie : plusieurs milliers de personnes fêtent les un an du "Hirak"

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées le 22 février au cœur d'Alger, jour anniversaire du déclenchement du "Hirak", le mouvement populaire de contestation inédit qui agite l'Algérie depuis un an.

Des manifestants à Bordj Dou Arreidj, à l'est d'Alger, le 14 février.
Des manifestants à Bordj Dou Arreidj, à l'est d'Alger, le 14 février.
Crédit : Amal Belalloufi / AFP
Benoît Collet & AFP

"Nous sommes venus vous dégager!", "le Peuple veut faire chuter le régime". Ce sont les mots scandés par les manifestants algériens rassemblés autour de la Grande Poste ce samedi 22 février, lieu de regroupement historique des manifestations hebdomadaires du "Hirak" à Alger depuis un an. 

Il y a un an tout pile, le 22 février 2019, les Algériens, perçus comme résignés et dépolitisés, descendaient en masse dans les rues des grandes villes, notamment à Alger où toute manifestation est pourtant interdite, pour s'opposer à la volonté annoncée du président Abdelaziz Bouteflika, profondément diminué par la maladie, de briguer un 5e mandat. 

Après un an de manifestations, les participants du Hirak continuent d'exiger une véritable "rupture avec les institutions actuelles", mais n'ont pas pu empêcher l'organisation d'une présidentielle en décembre, et l'élection de Abdelmadjid Tebboune, un ancien fidèle d'Abdelaziz Bouteflika, malgré une abstention record (plus de 60%). 

"Nous sommes venus vous faire dégager"

Le 22 février 2020, les manifestants ont tenté de progresser vers le palais d'El Mouradia, le siège de la présidence algérienne, mais ils en ont été empêchés par des cordons des forces de la police antiémeute qui a fait usage d'un canon à eau pour les bloquer et les repousser. Quelques personnes ont été interpellées brièvement avant d'être relâchées

À écouter aussi

Le calme est ensuite revenu et une foule compacte est retournée vers l'esplanade de la Grande Poste en criant le slogan phare du 1er anniversaire du Hirak: "Nous ne sommes pas venus faire la fête mais nous sommes venus vous faire dégager"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.