2 min de lecture Histoire

Algérie : le 18 mars 1962, la fin d'une guerre sans nom

CHRONIQUES DU QUAI D'ORSAY - En signant, le 18 mars 1962, un accord de cessez-le feu, la France et le FNL algérien mettent fin à plus de sept ans de guerre. Une chronique RTL en partenariat avec l’ouvrage "Dans les archives secrètes du quai d’Orsay", aux éditions L'Iconoclaste.

Micro générique Switch 245x300 La chronique du jour La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Algérie : le 18 mars 1962, la fin d'une guerre sans nom Crédit Image : AFP : 000_ARP2899345 | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Brice Dugénie Journaliste RTL

Aujourd’hui, je voudrais vous parler du 18 mars 1962. Ce jour-là à Évian, un accord de cessez-le-feu est signé entre la France et les représentants algériens. Un texte qui ouvre la voie à l’indépendance de l’Algérie. Cette signature met fin à plus de sept ans de guerre. 

Un an avant, en janvier 1961, Charles de Gaulle président de la république demande aux Français s’ils sont favorables à des négociations sur l’indépendance de l’Algérie. Et il demande au peuple de dire oui. À près de 75 %, les Français approuvent

Les discussions débutent en mai 1961. Au cours de cette première rencontre, chaque camp avance ses exigences. C’est Louis Joxe ministre en charge des affaires algériennes qui représente la France. 

Les négociations vont durer 10 mois. Dans le procès-verbal d’une rencontre de juin 1961, apparaît clairement la divergence sur la citoyenneté de ceux que l’on appelle les européens d’Algérie. La France veut leur assurer une protection avec la double nationalité, là où l’Algérie ne veut pas créer différents statuts. 

Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
11 >
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
Négociations entre le gouvernement français et le FLN, procès-verbal de la séance tenue à Évian le 3 juin 1961 à 15 heures. Crédits : AMAE, 260QO/116 |
1/1
À lire aussi
Maison blanche
États-Unis : quelle vie pour les anciens présidents après la Maison-Blanche ?

L’échange rapporté se tient entre Louis Joxe, le représentant français et Ahmed Francis, le représentant algérien qui interpelle le ministre français. La discussion est âpre. Puis dans un échange ultérieur, c’est le territoire algérien qui est en jeu. La France ne veut pas perdre le Sahara, ou se concentrent des intérêts économiques et militaires. Mais pour Alger, la partition est impossible. L’échange est tendu. 

Procès-verbal de la séance tenue à Lugrin, le 28 juillet 1961 Crédits : AMAE260Q0/118 |
3 >
Procès-verbal de la séance tenue à Lugrin, le 28 juillet 1961 Crédits : AMAE260Q0/118 |
Procès-verbal de la séance tenue à Lugrin, le 28 juillet 1961 Crédits : AMAE260Q0/118 |
Procès-verbal de la séance tenue à Lugrin, le 28 juillet 1961 Crédits : AMAE260Q0/118 |
1/1

Les négociations sont suspendues en juillet 1961, elles ne reprendront officiellement que huit mois plus tard. Mais en coulisses les rencontres se multiplient. Jusqu’au dernier moment, le moindre mot est discuté. Si bien que l’accord paraphé le 18 mars 1962, comporte des passages manuscrits modifiés à la dernière minute.

Le lendemain, le 19 mars 1962 à midi le cessez-le-feu entre en vigueur. Dans un nouveau référendum, les Français approuvent les accords d’Évian. Charles de Gaulle s’en félicite…
À 90.8 % l’indépendance de l’Algérie est adoptée. Elle sera prononcée officiellement le 3 juillet 1962.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Info Algérie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants