2 min de lecture Histoire

Irak : le 1er décembre 1974, quand Saddam Hussein devenait l’ami de la France

CHRONIQUES DU QUAI D'ORSAY - Le 1er décembre 1974, Jacques Chirac, Premier ministre, est en visite en Irak, où il rencontre un homme de 37 ans qui deviendra bientôt un ami de la France : Saddam Hussein. Une chronique RTL en partenariat avec l’ouvrage "Dans les archives secrètes du quai d’Orsay", aux éditions L'Iconoclaste.

Micro générique Switch 245x300 La chronique du jour La rédaction de RTL iTunes RSS
>
CHRONIQUES DU QUAI D'ORSAY - Irak : le 1er décembre 1974, quand Saddam Hussein devenait l'ami de la Crédit Image : AFP : 000_APP2002031272458 | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Brice Dugénie édité par Thomas Pierre

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler du 1er décembre 1974. Ce jour-là, Jacques Chirac, alors Premier ministre, est à Bagdad en Irak pour mettre sur pied un accord commercial avec le nouvel homme fort du pays, Saddam Hussein. "Jacques Chirac n'est pas venu faire du tourisme, mais bien des affaires", comme le détaille Alain Cancès sur RTL.

Saddam Hussein n'est alors que le vice-président du pays, mais la France comprend que c'est lui l'homme fort du nouvel Irak. Paris décide donc de miser sur cet homme de 37 ans, pour mettre un pied au Moyen-Orient riche en pétrole et en opportunité commerciale. 

Quelques mois avant ce voyage en janvier 1974, dans une dépêche secrète envoyée au ministère des Affaires étrangères, l'ambassadeur de France en Irak Pierre Cerles décrit le nouvel homme fort de Bagdad. 

Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
6 >
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Cerles, ambassadeur de France en Irak au ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 25 janvier 1974 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
1/1

Le personnage est révélateur des ambitions et des paradoxes d'un nouvel Irak, soucieux d'efficacité et de modernisme. On le dit pur et dur, mais il sait être direct et chaleureux".

L'ambassadeur de France en Irak, Pierre Cerles, le 24 janvier 1974
Partager la citation

Pétrole contre centrale nucléaire

L'Irak a du pétrole, beaucoup de pétrole, et la France en a besoin. De son côté, Bagdad veut se moderniser. Pour renforcer ses armées, Bagdad souhaite acheter des armes à la France. Saddam Hussein souhaite également la construction d'une centrale nucléaire dans son pays. Ce que Jacques Chirac va lui vendre en 1975. 

À lire aussi
Une 2CV, lors d'une course à Montmartre en 1961. automobile
Citroën 2 CV : l'éternelle "deudeuche", un monument national français

La relation franco-irakienne se poursuit. La France apporte son soutien, parfois même militaire à Saddam hussein dont les ressources pétrolières ne cessent de croître. Dans un nouveau message de mai 1980, Pierre Rocalve, nouvel ambassadeur à Bagdad, décrit l'évolution d'un Saddam Hussein, populaire, fédérateur, mais des doutes commencent à apparaître. 

FRMAE_1460INVA_173_EXTR_008 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
12 >
FRMAE_1460INVA_173_EXTR_008 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
FRMAE_1460INVA_173_EXTR_009 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
FRMAE_1460INVA_173_EXTR_010 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
FRMAE_1460INVA_173_EXTR_011 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
Lettre de Pierre Rocalve, ambassadeur de France en Irak, à Jean-François Poncet, ministre des Affaires étrangères, Bagdad, le 22 mai 1980 Crédits : AMAE, 1460INVA/173 | Date : 08/07/2020
1/1

(Hussein) a acquis de l'assurance et un certain charisme, créant un personnage qui allie le sourire de Kennedy, le bagout et le cigare de Fidel Castro, la coiffure de Yasser Arafat".

Pierre Rocalve, nouvel ambassadeur à Bagdad, le 22 mai 1980
Partager la citation

Mais la présence aux côtés de Saddam Hussein d'une impressionnante garde prétorienne en tenue de parachutistes qui, la mitraillette à la main ne le quitte pas d'une semelle, indique que l'image idyllique d'un président aimé de tous dans une nation réconciliée doit être tempérée. 

Premier bémol diplomatique

Mais la France soutiendra militairement et financièrement le régime de Saddam Hussein jusqu'au début des année 1990 et la première guerre du Golfe. Saddam Hussein devient peu à peu aux yeux du monde le dictateur qui écrase les opposants, s'engage dans une guerre contre l'Iran puis au Koweït et s'assoit sur la démocratie. 

Les relations diplomatiques entre la France et Saddam Hussein se tendent et se dégradent jusqu'en 2002. Jacques Chirac devenu président de la République, refuse d'engager la France dans une intervention militaire en Irak, mais il ne dédouane pas celui qu'il appelait 30 ans plus tôt son ami personnel. La France n'a pas d'autre choix que de lâcher définitivement Saddam Hussein qui meurt pendu le 30 décembre 2006.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Irak Jacques Chirac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants