2 min de lecture Aéroport

Albanie : ils dérobent plusieurs millions d'euros dans un avion

C'est un braquage digne d'Hollywood. Quatre personnes armées se sont emparé d'un butin s'élevant entre 2,5 et 10 millions d'euros dans un avion situé sur le tarmac d'un aéroport albanais.

Le vol OS848 d'Austria Airlines, le 9 avril 2019 sur le tarmac de l'aéroport Mère Teresa, en Albanie
Le vol OS848 d'Austria Airlines, le 9 avril 2019 sur le tarmac de l'aéroport Mère Teresa, en Albanie Crédit : HO / ALBANIAN POLICE / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Quatre hommes armés ont braqué, mardi 9 avril, un appareil d'Austria Airlines au moment où il allait décoller de Tirana (Albanie) pour Vienne (Autriche). Les braqueurs, déguisés en soldats, lourdement armés et masqués, pénètrent dans l'aéroport Mère Teresa et arrivent sur le tarmac par un accès réservé aux pompiers. Pendant ce temps, les passagers sont déjà dans l'appareil et le chargement du vol OS848 est en train de prendre fin. 

Le groupe d'hommes a réussi à s'introduire par une entrée normalement dévolue aux soldats du feu à bord d'une fourgonnette marquée du sigle de l'administration fiscale, volée et munie de fausses plaques d'immatriculation. Ils se sont ensuite dirigés vers la soute mais ce n'est pas les valises qui les intéressent. En réalité, l'appareil sert également aux banques étrangères situées en Albanie, afin de transférer leurs fonds vers Vienne, car la banque centrale albanaise refuse de les prendre en charge. De quoi y trouver une somme d'argent considérable.

Les malfaiteurs s'emparent de leur butin et s'enfuient. Le tout dure moins de cinq minutes. La police s'élance alors à leurs trousses. Dans la fusillade qui s'ensuit, l'un des malfaiteurs, Admir Murataj, dont le visage est dissimulé par un masque de silicone, est tué. Il avait sur lui un fusil d'assaut, une grenade et de nombreuses munitions. Les autres échappent aux forces de l'ordre, malgré le déploiement de forces d'élite épaulées par deux hélicoptères. Selon les médias locaux, le butin s'élèverait entre 2,5 et 10 millions d'euros

Les mesures de sécurité "ont échoué"

Selon une porte-parole d'Austria Airlines, Tanja Gruber, les passagers et l'équipage n'ont été en danger à aucun moment. Néanmoins, par mesure de sécurité, plus aucun transport de fonds n'est prévu pour l'instant à partir de Tirana, a-t-elle précisé. 

À lire aussi
À Roissy, des passagers en provenance de Shanghai, le 26 janvier 2020. Coronavirus France
Coronavirus : qui est concerné par les tests de dépistage à Roissy ?

En effet, cet événement remet sérieusement en question la sécurité du complexe aéroportuaire. "L'armée va prendre en charge la sécurité de l'aéroport", a annoncé le ministre de la Défense Olta Xhacka. "Les mesures de sécurité à l'intérieur de l'aéroport ont complètement échoué", a déclaré Spiro Brumbulli, secrétaire général de la société des banques albanaises, relevant qu'elles sont assurées par une société privée.

L'aéroport lui-même est géré depuis 2016 par une entreprise chinoise concessionnaire, China Everbright Limited. "La société chinoise n'a pas réussi à garantir la sécurité de l'aéroport de Tirana", a déploré le Premier ministre Edi Rama. "L'État albanais n'acceptera aucune justification de la part de cette société et reprendra le contrôle de la sécurité intérieure et extérieure de l'aéroport", a-t-il tweeté. Des accusations rejetées par la société, qui a affirmé dans un communiqué avoir "respecté toutes ses obligations".

"C'est une affaire très grave et malheureusement pas inédite", a réagi de son côté la ministre des Infrastructures, Belinda Balluku, reconnaissant que "l'aéroport était très vulnérable" face à ce type d'attaques.

Des critiques qui se sont multipliées, d'autant plus que l'attaque est survenue le jour de la visite à Tirana d'un haut responsable américain, Matthew Palmer.

Le quatrième braquage de ce type en 3 ans

Ce n'est pas la première fois que ces fonds suscitent la convoitise des braqueurs, qui opéraient jusqu'alors sur la route de l'aéroport. En février 2017, les voleurs étaient repartis avec 3,2 millions d'euros, et en juin 2016, ils s'étaient emparés de 995.000 euros.

Les enquêteurs s'interrogent aussi sur les complicités dont ont bénéficié les braqueurs, visiblement bien renseignés. Plusieurs dizaines de personnes ont été interrogées, notamment des membres du personnel de sécurité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aéroport Albanie Vol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants