1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INFO RTL - Afghanistan : "Nous sommes abandonnés" par la France, dit un ancien auxiliaire afghan de l’armée
1 min de lecture

INFO RTL - Afghanistan : "Nous sommes abandonnés" par la France, dit un ancien auxiliaire afghan de l’armée

Info RTL Abdul Razeq Adeel, président de l'Association des anciens auxiliaires afghans de l'armée française a écrit à Emmanuel Macron pour l'alerter sur le sort des Afghans ayant travaillé pour la France, dans un pays aux mains des talibans.

Illustration de soldats français à Kaboul, le 17 août 2021, en mission d'évacation des ressortissants français en Afghanistan
Illustration de soldats français à Kaboul, le 17 août 2021, en mission d'évacation des ressortissants français en Afghanistan
Crédit : STR / AFP
Afghanistan : "Nous sommes abandonnés" par la France
00:53
Christophe Decroix - édité par Thomas Pierre

"Vous nous avez abandonnés". C'est le message du président de l'association des anciens auxiliaires afghans de l'armée française à Emmanuel Macron. La lettre d'Abdul Razeq Adeel part en ce moment pour plaider la cause de plus de 150 personnes qui ont aidé la France en Afghanistan et qui, encore aujourd'hui, n'ont pas pu partir.

"J'envoie cette lettre au président de la République pour accélérer ou faciliter la procédure d'évacuation ou le rapatriement pour les anciens collègues qui sont actuellement sous les menaces des talibans et leur sympathisants, du fait de leur collaboration avec l'armée française.", explique-t-il au micro de RTL

"Il reste 160 personnels civils qui ont été embauchés par l'armée française : interprètes, cuisiniers, chauffeurs", poursuit-il. "C'est difficile pour nos collègues de passer par la frontière parce que de nos jours, les talibans ont accès au système biométrique."

"Nous sommes abandonnés"

"Ceux qui avaient déjà travaillé avec l'Otan sont faciles à identifier", assure Abdul Razeq Adeel. "La France, au moins, négocie avec les autorités, les talibans, pour qu'ils puissent passer la frontière, pour sauver leur vie et celle de leur famille."

À lire aussi

"Nous, nous sommes abandonnés par l'État français", déplore-t-il. "Pourtant, nous sommes la première cible depuis de nombreuses années. Quiconque a travaillé pour l'OTAN est considéré comme traître et c'est pour ça que j'ai rédigé une lettre à monsieur Macron."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/