1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : à Kaboul, des Afghans manifestent contre les talibans
1 min de lecture

Afghanistan : à Kaboul, des Afghans manifestent contre les talibans

Les talibans ont tiré plusieurs coups de feu en l'air mardi 7 septembre à Kaboul pour disperser une manifestation dénonçant l'ingérence du Pakistan, considéré comme leur proche allié.

Des manifestantes anti-talibans, anti-Pakistan, le 7 septembre 2021, à Kaboul, en Afghanistan
Des manifestantes anti-talibans, anti-Pakistan, le 7 septembre 2021, à Kaboul, en Afghanistan
Crédit : Hoshang Hashimi / AFP
Afghanistan : des manifestants réclament leur liberté face aux talibans
00:57
Marc Lemant - édité par Thomas Pierre

En Afghanistan, des coups de feu ont été entendus ce mardi matin 7 septembre à Kaboul. Les talibans ont tiré à plusieurs reprises en l'air pour disperser des manifestants qui s'étaient rassemblés pour dénoncer la répression dans le Panchir, mais aussi le Pakistan, vu comme un soutien du nouveau régime. 

La capitale afghane a ainsi été le théâtre de scènes de grande détresse, de désespoir de la part d'Afghans venus défier les nouveaux maîtres du pays. Il faut imaginer cette femme qui devait avoir 18 ans, et qui pointe du doigt un commandant taliban en lui criant de "dégager". Il faut voir ce courage. Il faut voir aussi le niveau de désespoir qui pousse ces jeunes femmes et ces jeunes hommes à se mettre en danger face à la répression féroce des talibans. 

Il fallait entendre aussi les slogans anti-Pakistan, parce que les manifestants accusent le Pakistan de soutenir les talibans avec des slogans aussi contre les talibans, évidemment, mais aussi des slogans pour le droit des femmes et pour Ahmad Massoud, le fils du commandant Massoud (qui a pris la tête de la résistance dans le pays NDLR). 

"Je veux ma liberté, je veux ma liberté!"

Ces manifestations aujourd'hui, leur point de départ était l'ambassade du Pakistan. Et puis, on a vu partout en ville d'autres manifestations avec des hommes et des femmes. "Je veux ma liberté, je veux ma liberté!", hurlait un homme à en mourir, presque. Il était à genoux. Les manifestations qu'on a pu voir semblaient spontanées et en même temps, avaient lieu au même moment à différents endroits de Kaboul.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/