1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : qui est Mohammad Hassan Akhund, le nouveau maître de Kaboul ?
1 min de lecture

Afghanistan : qui est Mohammad Hassan Akhund, le nouveau maître de Kaboul ?

PORTRAIT - Les talibans ont annoncé mardi la composition de leur gouvernement, avec à leur tête un ancien proche du mollah Omar, le fondateur du mouvement.

Le nouveau Premier ministre taliban Mohammad Hassan Akhund, ici le 25 août 1999, au Pakistan
Le nouveau Premier ministre taliban Mohammad Hassan Akhund, ici le 25 août 1999, au Pakistan
Crédit : SAEED KHAN / AFP
Thomas Pierre

Il est désormais le nouveau visage du régime en place en Afghanistan. Trois semaines après avoir pris le pouvoir, les talibans ont dévoilé mardi une partie de leur futur gouvernement. Fondé en 1994 par le mollah Omar, le mouvement islamiste a toujours été entouré de mystère, y compris lorsqu'il dirigeait le pays entre 1996 et 2001.

Vingt ans plus tard, rien n'a vraiment changé, et les photographies représentant le nouveau leader du pays, le mollah Mohammad Hassan Akhund, sont toujours aussi rares. Quelques clichés, difficilement vérifiables, circulaient mercredi en ligne, dont celle d'un homme à la barbe blanchie, transmise par les talibans à la BBC. 

Que sait-on du nouveau maître de Kaboul ? Originaire de Kandahar, le nouveau Premier ministre afghan fut un proche collaborateur et conseiller politique du fondateur du mouvement, le mollah Omar, décédé en 2013.

Un commandant taliban "efficace"

Sous le premier gouvernement taliban, le nouveau Premier ministre fut notamment vice-ministre des Affaires étrangères et gouverneur de la province de Kandahar (Sud), le berceau des islamistes. D'après la BBC, son influence serait ainsi plutôt "religieuse" que "militaire". Les Nations unies, qui ont mis son nom sur la liste des sanctions du Conseil de sécurité, le décrivent pour autant comme l'un des "commandants talibans les plus efficaces". 

Dès lors, Mohammad Hassan Akhund apparaît comme le candidat du compromis entre les différentes franges opérant au sein des talibans. Le leader de l'auto-désigné nouvel "Émirat islamique" afghan est aussi tristement connu pour avoir approuvé la destruction des bouddhas géants de Bamiyan (centre), célèbres statues du VIe siècle sculptées dans des falaises que les islamistes ont dynamitées en 2001. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/