1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Epstein : Elizabeth II a-t-elle mis la main à la poche pour aider le prince Andrew ?
2 min de lecture

Affaire Epstein : Elizabeth II a-t-elle mis la main à la poche pour aider le prince Andrew ?

Douze millions de livres (soit plus de 14 millions d'euros) serait la somme déboursée par le prince Andrew pour enterrer le scandale né avec l'affaire Epstein.

La reine Elizabeth II (et le prince Andrew, duc d'York arrivent pour une garden-party à Londres, e 21 mai 2019,
La reine Elizabeth II (et le prince Andrew, duc d'York arrivent pour une garden-party à Londres, e 21 mai 2019,
Crédit : BEN STANSALL / POOL / AFP
Thomas Pierre

Aussi confidentiel soit-il, l'accord annoncé entre le prince Andrew et Virginia Giuffre, n'en est pas moins astronomique. Selon la presse britannique, la famille Royale aurait trouvé un terrain d'entente avec l'Américaine qui accuse le fils cadet d'Elizabeth II de l'avoir agressée sexuellement en 2001. Douze millions de livres, soit plus de 14 millions d'euros, serait ainsi la somme déboursée pour enterrer ce nouveau scandale, en plein jubilé de platine. 

Les termes financiers exacts de l'accord n'ont pas été dévoilés mardi, le document judiciaire se contentant d'indiquer que le duc d'York "a l'intention de faire un don important à l'organisation de Virginia Giuffre", créée l'année dernière et baptisée "Speak Out, Act, Reclaim", qui soutient les victimes de trafic sexuel.  

Le tabloïd The Daily Mirror affirme cependant que le prince, qui a toujours contesté les faits, verserait deux millions de livres à cette association et 10 millions à Virginia Giuffre personnellement. Et selon le Telegraph, la reine mettrait elle-même la main à la poche pour aider son troisième enfant, aujourd'hui âgé de 61 ans. 

Qui paye ?

D'après la presse britannique, le prince aurait certes récemment vendu un luxueux chalet suisse qu'il avait acquis en 2014, pour une somme qui s'élèverait à 18 millions de livres (21 millions d'euros). Mais il conserverait cependant d'importantes dettes liées à cette acquisition. Le Daily Telegraph avance pour sa part que la somme proviendrait en partie des revenus personnels d'Elizabeth II, notamment de ses biens immobiliers du duché de Lancaster, évalués à 23 millions de livres sterling. 

À lire aussi

Avec cet accord, le prince Andrew, longtemps décrit comme le fils favori de la reine, et devenu un paria au sein de la famille royale, s'évite un procès civil aux États-Unis. Une exposition embarrassante pour la monarchie, l'année où la souveraine de 95 ans célèbre ses 70 ans de règne.  Andrew avait déjà été privé le mois dernier de tout rôle officiel et ne peut plus utiliser son titre d'Altesse royale. Il avait en outre été privé de ses titres militaires, une humiliation supplémentaire.

En outre, son frère Charles, héritier de la Couronne, lui aurait demandé de devenir invisible. Andrew n'avait plus aucune activité publique depuis une interview télévisée calamiteuse en 2019 durant laquelle il avait été interrogé sur les accusations le visant. Il avait catégoriquement démenti, sans la moindre empathie pour les victimes et sans regret pour ses liens avec Jeffrey Epstein.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/